Formation et concours

La priorité : se former et réussir

Étudiant d’abord : un emploi du temps compatible avec ses études.

L’esprit des textes régissant les EAP est clair : on ne peut pas opposer « les besoins du service » à vos obligations d’étudiant. En effet :

- votre contrat vous engage à suivre la formation universitaire dans laquelle vous êtes inscrit et à vous présenter à l’un des concours de recrutement de personnels enseignants organisés par l’État.

- la bourse de service public implique l’obligation de suivre votre formation universitaire et de vous présenter « à la totalité des épreuves d’admissibilité de ce concours »., sauf à devoir la rembourser.

Le SNES-FSU est fortement intervenu afin que priorité soit donnée à la formation. Il a ainsi obtenu que vous ne soyez pas des moyens de fonctionnement de l’établissement. Si votre présence dans l’établissement implique que vous ne puissiez pas suivre tous vos cours à l’université, contactez le SNES-FSU.

Pour la réussite aux examens et concours : une durée de travail modulable

L’article 2 de arrêté du 18.1.2013 précise « La durée de travail hebdomadaire de l’étudiant [...] peut varier durant tout ou partie de la durée du contrat pour tenir compte :
de l’organisation annuelle ou semestrielle de la formation universitaire dans laquelle il est inscrit ;
du temps nécessaire à la préparation et au passage des examens de validation de sa formation universitaire ;
l’année où l’étudiant remplit les conditions pour se présenter à l’un des concours de recrutement de personnels enseignants organisés par l’État, du temps nécessaire à la préparation de ce concours et à la participation aux épreuves. ».

Ainsi, vous pouvez avoir un temps de service diminué afin de pouvoir préparer et participer à vos examens et au concours le cas échéant. Cette diminution du temps de présence ne doit pas être rattrapée par une augmentation ultérieure où une diminution de la rémunération. Cette disposition est dans le même esprit que
les autorisations d’absence sans récupération obtenues par le SNES-FSU pour les surveillants (Assistants d’Éducation ou Assistants Pédagogiques) qui couvrent non seulement la durée de la session mais également deux jours de préparation qui doivent être pris avant ou encadrer les jours des épreuves.

Le SNES-FSU est intervenu pour que la modulation du temps de travail n’entraîne pas une augmentation du temps de présence certaines semaines pour compenser l’absence les semaines d’examens ou de concours. En effet, les EAP ne sont pas des moyens dans l’établissement donc tout rattrapage est un non-sens.
En cas de difficultés, n’hésitez pas à contacter le SNES-FSU.

Autres articles de la rubrique Formation et concours

  • La formation des enseignants et CPE
    2010 : réforme Chatel-Pécresse En 2010, la réforme Chatel-Pécresse reconnaît la nécessité d’élever le niveau de qualification et donc de formation des enseignants et CPE. Mais cette élévation du niveau... Lire la suite (Janvier 2014)
  • Les concours
    Ne seront traités ici que les concours correspondant au champ de syndicalisation du SNES-FSU. Modalités d’inscription Cela peut paraître banal ou évident, mais tous les ans, de nombreux candidats... Lire la suite (Janvier 2014)
  • Affectation en stage après réussite au concours et titularisation
    Après l’admission au concours, vous devez réaliser une année de stage en tant que fonctionnaire stagiaire avant d’être titularisé définitivement. Conditions de diplôme pour être nommé fonctionnaire... Lire la suite (Janvier 2014)