2010

La réforme du lycée : l’enseignement des lettres démantelé

La réforme du lycée, pour le professeur de lettres c’est : moins d’heures par classe (disparition des modules, de l’AI, diminution de l’horaire en terminale), plus de classes et surtout moins de lettres.

En classe de 2de et de 1ère, la discipline est coupée en deux : du « français » en tronc commun pour tout le monde, en groupe de 35 élèves (ou 36 ou 37 ?) et de la « littérature » pour un petit groupe d’esthètes ayant choisi d’explorer en 1h30 hebdomadaire l’enseignement de « littérature et société » en 2de. En 1ère, seuls les élèves de L complèteront leur formation de « français » par un enseignement de spécialité en « littérature française ». Pour tous les autres, la culture littéraire risque d’être réduite au minimum.

En effet, à quoi ressemblera le cours de « français » du tronc commun ? Certainement pas à ce qu’il est aujourd’hui puisque la littérature y prend la plus grande part : peut-être à un niveau supérieur du socle commun du collège ou à quelque chose approchant le programme de « culture générale » des BTS. Les nouveaux programmes doivent être présentés aux éditeurs avant la fin du mois de janvier mais l’inspection générale tarde à en communiquer ne serait-ce que « l’esprit ». Reste que la structure annoncée, distinguant « français » et « littérature », est très inquiétante, d’autant que l’on peut faire l’hypothèse qu’en 2de comme en 1ère L, le professeur de « français » et celui de « littérature » seront deux enseignants différents. Qui aura alors le privilège d’enseigner la littérature ? Les batailles seront rudes dans les établissements !

La littérature sera donc pratiquement réservée aux élèves de L, lesquels risquent d’ailleurs d’être de moins en moins nombreux. En effet quels élèves feront le choix en 2de de « littérature et société » ? Et quels élèves choisiront une orientation en L sans avoir reçu un enseignement de lettres en 2de ? Quant à la terminale L, elle est de moins en moins littéraire ! L’horaire de l’enseignement de littérature est divisé par 2, alors que l’on avait gagné de haute lutte l’horaire de 4h hebdomadaires permettant de mener avec les élèves un vrai travail de réflexion sur des textes ambitieux.

Dans cette réforme, la série L n’est pas revalorisée comme le prétend le ministre mais plutôt sacrifiée. La suppression des mathématiques en 1ère L aura pour conséquence de réduire encore l’attractivité de la série : seuls les élèves parfaitement déterminés en fin de seconde pour une poursuite d’études en lettres ou langue vivante pourront faire ce choix. Tous ceux qui hésitent quant à leur orientation ne pourront pas s’y engager.

Il est urgent de se battre pour obtenir l’abandon de cette réforme qui aurait des conséquences majeures pour nos élèves, notre discipline, notre métier.

Vous pouvez aussi consulter le dossier "Lettres au lycée" : http://www.snes.edu/-Les-lettres-au-lycee-.html

Autres articles de la rubrique 2010

  • Socle, livret & Co sur eduscol
    Pour connaître l’actualité des programmes et instructions officielles, nous avons pris l’habitude ne visiter le site d’eduscol, puisque la formation continue est totalement indigente, que nos IPR ne... Lire la suite (Novembre 2010)
  • Le nouveau programme de 1ère L (en bref)
    Ce programme est applicable à la rentrée 2011. Pour la classe de L, on retrouve la même logique dans la présentation et le cotenu du programme que pour le cours de tronc commun. Les élèves de 1ère... Lire la suite (Octobre 2010)
  • Le nouveau programme des 1ères générales (en bref)
    Ce programme est applicable à la rentrée 2011. Les élèves entrant en 1ère cette année-là n’auront pas traité le nouveau programme en 2de ! Le programme de 1ère est exactement dans le même esprit que... Lire la suite (Octobre 2010)
  • Sujet de brevet 2010 : pauvre Colette…
    Depuis 2 ans, les sujets de brevet sont de moins en moins conformes au programme de 3ème et de plus en plus dans « l’esprit » du socle commun. Les questions n’ont d’analyse que le nom : il s’agit le... Lire la suite (Octobre 2010)
  • Le groupe Lettres et la DGECO ne se quittent plus !
    Le programme de terminale L a fait le buzz dans les médias pendant plusieurs semaines en mai et juin. On a tout entendu sur les qualités littéraires du Général mais bien peu sur les considérations... Lire la suite (Octobre 2010)