US 735 du 19 octobre 2013

Langues vivantes au baccalauréat<BR>Il y a urgence

Malgré les actions initiées par le SNES-FSU et
les propositions formulées pour que les
collègues ne revivent pas des situations aussi
critiques et insupportables que l’an dernier, le
ministère n’a toujours pas pris de décision en
cette rentrée, hormis quelques bougés à la
marge en série L.

Le SNES-FSU n’a pourtant eu de cesse d’alerter
le ministère (pétition, audiences, courriers...). Il
s’est adressé de nouveau au ministre pour exiger
des décisions rapides (www.snes.edu/LV-au-Bac-le-SNES-FSU-s-adresse-au.html) et va
également remettre la pétition intersyndicale
(SNES, CGT, SUD).

Il appelle les collègues à refuser l’organisation de tout examen en langues vivantes sur les
deux premiers trimestres. En outre, c’est à l’administration
et non aux collègues de prendre en
charge l’organisation de l’épreuve à des
périodes communes fixées nationalement. Le
ministère doit proposer une banque nationale
de sujets. Les collègues ont déjà contribué à
l’élaboration de cette banque l’an dernier en
renvoyant de nombreux sujets à leurs IPR et
n’ont pas à en proposer de nouveaux.

Merci de continuer à nous faire parvenir tous
les dysfonctionnements, problèmes et pressions
éventuelles constatés en écrivant à
contenus.secretariat@snes.edu.

Sandrine Charrier, Valérie Sipahimalani

Autres articles de la rubrique US 735 du 19 octobre 2013

  • STI<BR>Un CHSCT extraordinaire
    Face à la situation très inquiétante que vivent les enseignants de STI, le ministère a dû tenir un CHSCT. La FSU y a défendu les collègues de STI. Le CHSCT ministériel s’est réuni en session... Lire la suite (Octobre 2013)
  • Lycées<BR>Des classes toujours aussi pleines
    Comment travailler dans de bonnes conditions pédagogiques en classe de Seconde quand les élèves sont 35 ? Officiellement, le taux d’encadrement des lycéens dans l’enseignement public est de 12,3... Lire la suite (Octobre 2013)
  • Programmes<BR>Pour une refonte ambitieuse
    L’enjeu des programmes et de leur élaboration doit être relevé d’urgence. Le collectif Corpus, regroupant plusieurs syndicats et des spécialistes, s’est récemment constitué dans cet objectif. Le... Lire la suite (Octobre 2013)
  • Le conseil supérieur des programmes (CSP)
    Présidé par Alain Boissinot(1), le CSP a pour mission de repenser les programmes, l’évaluation des élèves, la nature et le contenu des épreuves d’examen, les objectifs et la conception de la... Lire la suite (Octobre 2013)
  • Calendrier<BR> Impossible rattrapage
    Le rattrapage de la journée de cours du 2 septembre, elle-même remplacée par la journée de prérentrée (voir L’US Mag du 14 septembre), est largement perçu dans les établissements du second degré comme... Lire la suite (Octobre 2013)