US 737 du 21 décembre 2014

Langues vivantes : circulaire provocatrice

Une provocation de plus concernant l’oral du baccalauréat, et une mise
au point auprès du ministère sur les certifications.

Le ministère a fait parvenir début décembre
aux divisions académiques des examens
une circulaire provocatrice. Elle rappelle les
modalités de passage des oraux pour toutes
les séries (sauf L) selon les termes des textes
réglementaires, sans aucunement tenir compte
du bilan de la session 2013, ni proposer d’amélioration. Appliquées en l’état, ces consignes
constituent une régression par rapport à ce
que la profession a réussi à mettre en œuvre l’an
dernier. Le SNES-FSU a demandé au ministre de
ne pas publier le texte et de prendre des
mesures urgentes pour cette année dans la
perspective d’épreuves nationales terminales.

CERTIFICATIONS CONTESTABLES

Une note fixant le calendrier des épreuves
des certifications en anglais, allemand et espagnol est parue au
BO n° 45 du 5 décembre 2013. Le SNES-FSU a été reçu en
audience sur cette question. Il a pu constater
le flou avec lequel le ministère traite ce dossier, annonçant un coût de 700 000 euros en
2013 et étant bien en peine de justifier l’intérêt pédagogique du dispositif. Le SNES-FSU
a rappelé son opposition à ces certifications,
qui n’apportent rien aux élèves et dont le
coût annoncé ne correspond pas à celui des
marchés publiés (plus de 5 millions d’euros).

Par ailleurs, ces dispositifs sont sources de
pressions hiérarchiques sur les enseignants.
Il a rappelé que les professeurs n’ont pas
d’obligation à les faire passer et que ceux
d’entre eux qui se portaient volontaires
devaient être rémunérés pour cette tâche.

Sandrine Charrier, Valérie Sipahimalani

Autres articles de la rubrique US 737 du 21 décembre 2014