Communiqués

Le SNES quitte les discussions sur la réforme du lycée

Le SNES avait posé en préalable à sa participation aux discussions sur la réforme du lycée trois conditions :
- le respect de la transparence des débats,
- la possibilité d’aller-retour avec la profession,
- des hypothèses de travail ouvertes.

Or il a constaté à plusieurs reprises que les hypothèses de travail formulées par Jean-Paul de Gaudemar n’ont fait l’objet d’aucun examen en rencontre multilatérale ni d’aucune communication écrite alors qu’elles sont présentées dans les médias comme quasiment actées et faisant l’objet d’un consensus.
D’autant que le chargé de mission n’apporte aucune réponse aux demandes répétées du SNES de travailler sur des hypothèses différentes de celles qu’il impose.

Le SNES a pourtant fortement récusé certaines d’entre elles.

C’est pourquoi, il s’est adressé directement au ministre pour obtenir des engagements fermes :
- concernant l’horaire élève qui ne peut être réduit à 27 heures pour tous, accompagnement compris ;
- concernant le maintien de la voie technologique ;
- concernant l’organisation générale des enseignements qui doit s’appuyer sur des séries et non sur l’accumulation de « briques semestrielles de 3 heures » dans un lycée modulaire ;
- concernant le baccalauréat qui doit rester, pour le SNES, le premier grade universitaire, construit autour d’épreuves nationales respectant l’indépendance des examinateurs et du jury ainsi que l’anonymat des candidats ;
- concernant les services des enseignants qui doivent rester définis hebdomadairement.

Le SNES quitte donc ce cadre de discussions dont le seul but semble être de valider une réforme du lycée contraire à l’intérêt des élèves et des personnels.

La journée du 19 octobre sera une nouvelle occasion de montrer au ministre la détermination des personnels à porter la nécessité d’une véritable réforme du lycée permettant la relance de la démocratisation de l’accès au baccalauréat et la réussite de tous les élèves.

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • Bilan du quinquennat
    En annonçant que l’engagement présidentiel de créer 60 000 postes dans l’Éducation est tenu, la ministre fait l’impasse sur bon nombre de questions et de réalités. Les 60 000 emplois budgétaires sont... Lire la suite (28 septembre)
  • Le SNES-FSU enquête sur la réforme du collège
    S’il est trop tôt pour faire un bilan des effets de la réforme collège 2016 sur les élèves, il est déjà possible de regarder comment les établissements se sont organisés avec les nouveaux horaires et les... Lire la suite (21 septembre)
  • Réforme de l’évaluation des enseignants
    Le ministère envisage de développer l’accompagnement individuel et collectif des personnels pour recentrer l’évaluation sur l’aide et le conseil et permettre les échanges de pratiques professionnelles.... Lire la suite (19 septembre)
  • Grève du second degré
    Quels que soient les propos de la Ministre de l’Éducation, les faits ne mentent pas : nous sommes loin d’une rentrée apaisée. Les personnels du second degré ont pu mesurer à l’occasion de la rentrée... Lire la suite (8 septembre)
  • Tous en grève le 8 septembre
    La rentrée 2016 devrait voir mise en œuvre la réforme du collège imposée par le gouvernement alors même qu’elle est toujours contestée par la majorité des personnels du second degré. Ces derniers qui ont... Lire la suite (30 août)

Mots-clés