Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

POLAR

"Le jour d’avant" de Colin Harrison Recherche en paternité.

Questions éternelles : qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Pourquoi sommes-nous là où nous sommes ? Colin Harrison voudrait mettre du suspense, laisser le lecteur penser qu’il s’agit seulement d’un polar dans « L’heure d’avant ». Mais tout est trop cousu d’un fil d’ariane. Dès le début, on se doute que cette enquête confiée à George Young par la femme de son patron, passe par la case « recherche père perdu » et qui sera retrouvé – virtuellement – à la fin. C’est, peut-être, New York qui reste le personnage le plus énigmatique. L’auteur arrive, par un certain nombre de procédés intelligents, à nous faire suivre cette recherche jusqu’au bout…

Nicolas BENIES

« Le jour d’avant », Colin Harrison, 10/18.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • La guerre d’Algérie en bandes-dessinées
    Benjamin Stora signe avec Sébastien Vassant une bande dessinée sur la Guerre d’Algérie. Ou plus précisément une "histoire dessinée" sur cette guerre que la censure et l’hypocrisie ont longtemps cantonné... Lire la suite (5 septembre)
  • "Le Héraut de l’Enfer" Paul Doherty
    Paul Doherty est une usine à polar historique. Il plonge dans toutes les périodes de l’Histoire de ce Moyen Age anglais. « Le Héraut de l’Enfer », dernier en date, décrit une fois encore la révolte à... Lire la suite (16 juillet)
  • "La nuit pour adresse" Maud Simonnot
    « La nuit pour adresse », un titre que l’auteure Maud Simonnot a emprunté à un poème de Louis Aragon, est aussi une sorte de devise pour tous ces Américains installés à Paris en ce début des années 20.... Lire la suite (16 juillet)
  • Tahar Ben Jelloun, écrivain japonais ?
    Gallimard, dans cette collection Quarto, a décidé de laisser à Tahar Ben Jelloun non seulement le choix des textes – intitulé « Romans » - mais aussi « les points de repères » biographiques et... Lire la suite (3 juillet)
  • « Arthur Rimbaud, Paul Verlaine, Un concert d’enfers »
    Mon premier était né à Metz, mon second à Charleville (Ardennes), leurs pères étaient capitaines – pour l’un dans le Génie, pour l’autre dans l’infanterie, Verlaine était mauvais élève, attiré par d’autres... Lire la suite (25 mai)