Actualité théâtrale

Parc de Choisy (sous chapiteau) du 1er au 17 avril 2016

"Le tour complet du cœur" Cie Attention Fragile. Conception Gilles Cailleau, mise en scène Luc Chambon.

Sur la pelouse de Choisy, les élèves de "la classe des futurs du Pôle Innovant Lycéen" ont réalisé leur première scénographie. Une forêt shakespearienne à l’ombre de laquelle on peut s’asseoir en attendant le début du spectacle.

A proximité, une roulotte et une petite tente marocaine d’une cinquantaine de places dans laquelle Gilles Cailleau va interpréter ou présenter sous la forme de récits, avec énergie et bonne humeur, dans l’ordre chronologique, les 37 pièces écrites par William Shakespeare.

Théâtre : le tour complet du coeur

Avant se se lancer dans ce "marathon- performance", l’acteur explique la genèse du projet : sa rencontre avec Antoine Garamond qui a passé trente ans de sa vie à jouer avec ses deux fils, partout et dans toutes sortes de lieux, un spectacle qui faisait revivre toutes les pièces de Shakespeare et qui, ne trouvant personne pour lui succéder, lui a offert sa roulotte.

Gilles Cailleau joue à la fois le père placide, l’aîné mort de trac et le gamin ingénu et enchaîne changement de personnages, de costumes, de techniques.

Les idées foisonnent.

A chaque pièce sa technique : magie pour Titus Andronicus , lancer de couteaux pour Coriolan , musique pour Othello (violoncelle), Trollius et Cressida (émouvante partition pour accordéon et fil de fer).

Rien ne l’arrête. Il peut jouer simultanément deux, voire trois pièces en quelques instants, nous emmener au Paradis dont on ne reviendra que pour participer à une sonorisation collective d’une Tempête inoubliable à laquelle participe un public conquis.

Au bout de trois heures d’enchantement, le " tour complet du coeur " parcouru, on n’éprouve qu’un regret. Que Shalespeare n’ait écrit que 37 pièces !

Il faut y courir !

Francis Dubois

Les mardis à 14h, vendredis à 20h, samedis à 19h, dimanches à 15h.

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ceux qui errent ne se trompent pas »
    Au moment où, en France, les élections sont au cœur de toutes les discussions et où les incompréhensions sur l’élection d’un Trump aux États-Unis ont rempli les colonnes des journaux, cette pièce, écrite... Lire la suite (9 décembre)
  • Reprise des deux créations de Pascal Rambert
    Pascal Rambert reprend deux créations au théâtre de Gennevilliers, qu’il quitte en décembre : Clôture de l’amour du 14 au 17 décembre à 20h30 (critique d’octobre 2011 : « Clôture de l’amour »)... Lire la suite (9 décembre)
  • « Amphitryon »
    Jupiter profite de l’absence d’Amphitryon retenu à la guerre pour s’introduire, sous les traits du général thébain, dans le lit de son épouse Alcmène. Il charge Mercure de garder la porte en prenant les... Lire la suite (7 décembre)
  • "Chris Esquerre sur rendez-vous"
    Il se présente sur scène dans une tenue qu’il qualifie de "propre " : un pantalon gris plutôt mal coupé et résolument hors mode, une chemise blanche de bonne tenue qu’il n’a pas " eu besoin... Lire la suite (6 décembre)
  • « Des arbres à abattre »
    Qu’est-il allé faire dans ce « dîner d’artistes » offert par un couple de l’intelligentsia viennoise ? Il a cru ce dîner offert en mémoire d’une amie de jeunesse, qui s’est suicidée et que l’on vient... Lire la suite (6 décembre)