Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Le coin du polar

« Les étranges talents de Flavia de Luce », de Alan Bradley, Une peste.

Flavia de Luce a 11 ans. Une enfant surdouée qui s’attaque à ses sœurs, 17 et 13 ans, pour leur faire subir les pires avanies qu’elle prépare dans son laboratoire cependant que son père – veuf et qui chérit le souvenir de sa femme – collectionne les timbres. L’intrigue se développe donc autour de ces timbres-poste rares et chers, qui ont quelque chose à voir avec l’enfance du père, au moment où il était collégien ou lycée. L’action se déroule dans les années 50 mais pourrait prendre pour cadre n’importe quelle autre période.

Flavia mène l’enquête. « Les étranges talents de Flavia de Luce », le titre français ne rend pas compte de l’exergue : « De la tarte à la crème peu importe la cuisson/Si un peu de douceur ne se trouve tout au fond », une sorte de description de cette enfant.

Alan Bradley, spécialiste de Sherlock Holmes à qui il a consacré un livre, 70 ans au moment de l’écriture du livre, a voulu, sans doute, réglé ses comptes avec le monde. Cette fille de 11 ans est effrontée et aussi intelligente que Agatha Christie et Alice – celle du pays des merveilles – réunies. C’est peu dire qu’elle raisonne. Un peu trop. Malgré tout, l’enquête se laisse lire et on peut rire des facéties de cette petite peste.

Nicolas Béniès.

« Les étranges talents de Flavia de Luce », Alan Bradley, 10/18/Grands détectives.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • La guerre d’Algérie en bandes-dessinées
    Benjamin Stora signe avec Sébastien Vassant une bande dessinée sur la Guerre d’Algérie. Ou plus précisément une "histoire dessinée" sur cette guerre que la censure et l’hypocrisie ont longtemps cantonné... Lire la suite (5 septembre)
  • "Le Héraut de l’Enfer" Paul Doherty
    Paul Doherty est une usine à polar historique. Il plonge dans toutes les périodes de l’Histoire de ce Moyen Age anglais. « Le Héraut de l’Enfer », dernier en date, décrit une fois encore la révolte à... Lire la suite (16 juillet)
  • "La nuit pour adresse" Maud Simonnot
    « La nuit pour adresse », un titre que l’auteure Maud Simonnot a emprunté à un poème de Louis Aragon, est aussi une sorte de devise pour tous ces Américains installés à Paris en ce début des années 20.... Lire la suite (16 juillet)
  • Tahar Ben Jelloun, écrivain japonais ?
    Gallimard, dans cette collection Quarto, a décidé de laisser à Tahar Ben Jelloun non seulement le choix des textes – intitulé « Romans » - mais aussi « les points de repères » biographiques et... Lire la suite (3 juillet)
  • « Arthur Rimbaud, Paul Verlaine, Un concert d’enfers »
    Mon premier était né à Metz, mon second à Charleville (Ardennes), leurs pères étaient capitaines – pour l’un dans le Génie, pour l’autre dans l’infanterie, Verlaine était mauvais élève, attiré par d’autres... Lire la suite (25 mai)