Actualité théâtrale

A l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet, jusqu’au 20 février

"Les garçons et Guillaume à table !" Spectacle de et avec Guillaume Gallienne, mise en scène Claude Mathieu

Guillaume est le troisième d’une fratrie de garçons et sa mère aurait sans doute souhaité, pour finir, avoir une fille. Le jeune Guillaume fera l’affaire. Il suffira de l’appeler "ma chérie" et de dire au moment opportun : "Les garçons et Guillaume, à table"
Et ça ne rate pas. Le garçon est d’une sensibilité au-dessus de la moyenne et il adore, drapé dans le dessus à volants de son lit, se déguiser en Sissi Impératrice, sa référence.
Guillaume Gallienne est un habile conteur, un excellent comédien sans doute. Il raconte bien et c’est parfois drôle. Il raconte bien mais c’est quelquefois malin et on voit poindre ici ou là, au cours de son numéro, un rien de complaisance sur le sujet.
Quoi de plus drôle en effet qu’un petit garçon qui se déguise en princesse, pris entre une mère complice et un père que ça désole. Quoi de plus drôle qu’une jeune homme sensible qui se retrouve face aux propositions non équivoques de trois maghrébins qui, fort heureusement, n’aiment que les maghrébins… Quoi de plus pathétique aussi, mais là n’est pas le propos du spectacle.
Le temps de quelques instants d’ennui, observer le public en état de jubilation et se dire que certains ont raison de recommander le rire au théâtre. Ils ont raison car ça marche et plus on force le trait et plus ça marche. On n’aimerait sans doute pas compter dans sa progéniture un garçonnet qui se déguise en fille mais là on est au théâtre et on est au théâtre pour rire.
Le spectacle de Guillaume Gallienne de la Comédie Française va sans doute faire un tabac. Faut-il s’en réjouir complètement ?
Francis Dubois

Athénée Théâtre -Louis-Jouvet
Square de L’Opéra Louis-Jouvet - 7 rue Boudreau 75 009 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 53 05 19 19 – www.athenee-theatre.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)
  • « La danse de mort » d’August Strindberg .
    Dans une citadelle, sur une île de garnison, vivent reclus dans un décor gris un officier intègre et autoritaire et sa femme, Alice, une ancienne actrice qui a laissé derrière son passé et dont les... Lire la suite (13 octobre)
  • « La mort de Tintagiles »
    « La mort est une force extérieure qui empêche tout mouvement qui s’oppose à elle. L’amour est une force intérieure qui incite à agir contre la mort ». Le texte de Maurice Maeterlinck, conte initiatique... Lire la suite (10 octobre)
  • « Mme Klein »
    À Londres en 1934, Mélanie Klein, que l’on peut considérer comme l’une des premières psychanalystes pour enfant dans les années 1920, vient d’apprendre la mort de son fils Hans à Budapest. Naturalisée... Lire la suite (9 octobre)
  • « Non, c’est pas ça ! (Treplev Variations) »
    Ils sont trois sur scène, une femme et deux hommes, ils devaient être treize et jouer La mouette , mais l’un d’eux, le metteur en scène probablement, s’est suicidé. Ils ont décidé de continuer le... Lire la suite (7 octobre)