Evaluations

Les nouvelles modalités d’attribution du DNB session 2017

A compter de la session 2017, le DNB évoluera dans ses modalités. Il consistera toujours en une évaluation au long cours qui prendra la forme du bilan de fin de cycle 4 et à une évaluation sous forme d’examen terminal.

Arrêté paru au JO du 3 juin 2016
Note de service 2016-063 du 6/04/2016

L’évaluation du socle en fin de Sixième et de Troisième (bilan de fin de cycle) avec huit items évalués sur une échelle de 1 à 4 est particulièrement illisible et peu opératoire. Elle sera très complexe à mettre en œuvre. Comment évaluer un élève sur la citoyenneté (domaine 3) ? Comment le positionner sur le seul item « maitrise des langages des arts et du corps », regroupant EPS, éducation musicale et arts plastiques (sous-domaine du domaine 1) ? Comment évaluer les « méthodes et outils pour apprendre » toutes disciplines confondues (domaine 2) ?

De plus, outre que cela complexifie considérablement le processus d’évaluation qui demandera là encore un temps de concertation important pour les professeurs, temps non prévu dans les services, on peut s’interroger sur la qualité des informations transmises à la famille par l’appréciation de domaines de compétences aussi larges, surtout lorsque ces compétences ne sont associées à aucun contexte ni aucune situation précis. (Voir les analyses de Bernard Rey sur les compétences générales : https://www.snes.edu/IMG/pdf/Bernard_Rey_CA_janvier_2010_.pdf )

Certaines disciplines disparaissent quasiment du DNB : enseignements artistiques, EPS, ce qui est inadmissible, en particulier par la hiérarchie disciplinaire induite. L’épreuve d’Histoire des arts est supprimée au moment même où un programme d’histoire des arts apparaît.

Le ministère tente de rassurer sur l’application numérique LSUN, indiquant qu’elle sera transparente, les établissements pouvant garder leur application habituelle, qui sera lue par LSUN. Il n’en demeure pas moins que les rubriques EPI et AP devraient être renseignées avec un certain détail, et que le bulletin version papier passe de 1 à 3 ou 4 pages. Le bilan de cycle peut être transmis aux autorités de manière dématérialisée par l’application Cyclades. Une fois de plus, le numérique, qui pourrait être utilisé pour diminuer la charge de travail, aura l’effet inverse, d’autant que le matériel nécessaire n’est pas toujours suffisamment disponible dans les collèges.
Le ministère ne renonce pas à vouloir organiser une cérémonie républicaine de remise du diplôme dont les modalités seront précisées dans une note de service ultérieure.

LES NOUVELLES MODALITES DU DNB

A compter de la session 2017, le diplôme national du brevet sera décerné aux candidats ayant obtenu un nombre total de points au moins égal à 350 sur 700. Ce total correspond aux points attribués selon le niveau de maîtrise de chacune des composantes du premier domaine et de chacun des quatre autres domaines du socle commun de connaissances, de compétences et de culture (voir Livret scolaire de la scolarité obligatoire), ajoutés à ceux obtenus par les notes des épreuves d’examen.

L’examen terminal comporte trois épreuves obligatoires, chacune valant 100 points  :

– une épreuve orale de 15 minutes qui porte sur un des projets menés par le candidat dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires du cycle 4, du parcours avenir, du parcours citoyen ou du parcours d’éducation artistique et culturelle.
L’épreuve pourra être individuelle ou collective. Si elle est individuelle, elle se répartira en 5 mn de présentation suivies d’un entretien de 10 mn avec le jury. Si elle est collective, elle se répartira en 10 mn de présentation suivies d’un entretien de 15 mn avec le jury.
L’élève ne sera pas évalué sur le contenu du projet présenté mais sur « la qualité de sa prestation orale » : sur ses « compétences orales » et sa « capacité de synthèse », sa « capacité à exposer la démarche qui a été la sienne, les compétences et connaissances qu’il a acquises grâce à ce projet ».

– une épreuve écrite de 5 heures qui porte sur les programmes de français, histoire et géographie et enseignement moral et civique
Cette épreuve se décomposera en deux parties :
• Une première partie de 3h destinée à évaluer la compétence « comprendre, analyser et interpréter des documents et des œuvres » avec 2h d’évaluation en histoire, géographie et éducation morale et civique (50 pts sur trois exercices) et 1h d’évaluation en français (20 pts).
• Une seconde partie de 2h pour évaluer la compétence « rédiger un texte long ». Cette partie se décomposera en deux types d’exercices : dictée et réécriture (10 pts) suivies d’un travail d’écriture (20 pts) de deux pages au moins (environ 300 mots) sur un sujet au choix parmi deux.

– une épreuve écrite qui porte sur les programmes de mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologie
Cette épreuve, qui devra comporter au moins un exercice d’algorythmique ou de programmation, se décomposera en deux parties :
• une première partie de 2h sur le programme de cycle 4 de mathématiques pour évaluer les compétences « chercher », « modéliser », « représenter », « raisonner », « calculer » et « communiquer » (45 pts + 5 pts pour la présentation et la langue)
• une seconde partie sur les programmes de SVT, physique chimie et technologie, sachant que seules deux des trois disciplines seront traitées. Seules deux disciplines sur les trois seront évaluées lors de l’examen. Le choix des deux disciplines sera opéré par la commission nationale d’élaboration des sujets et les exercices traités seront identifiés selon la discipline dont ils relèvent. (45 pts + 5 pts pour la présentation et la langue)

L’évaluation du socle commun en fin de cycle 4, sur 400 points, tiendra lieu d’évaluation en contrôle continu.

Le décompte des points s’effectuera ainsi pour chacune des quatre composantes du domaine 1 « les langages pour penser et communiquer » et pour chacun des quatre autres domaines de formation du socle (…) et l’évaluation se fera « de façon globale » :

– 10 points si le candidat obtient le niveau « Maîtrise insuffisante » ;
– 25 points s’il obtient le niveau « Maîtrise fragile » ;
– 40 points s’il obtient le niveau « Maîtrise satisfaisante » ;
– 50 points s’il obtient le niveau « Très bonne maîtrise » ;

Des points supplémentaires seront accordés aux candidats ayant suivi un enseignement de complément :
– 10 points si les objectifs d’apprentissage du cycle sont atteints ;
– 20 points si les objectifs d’apprentissage du cycle sont dépassés.
Le niveau atteint sera apprécié par l’enseignant ayant eu en charge l’enseignement de complément suivi par l’élève.

Autres articles de la rubrique Evaluations

  • DNB 2017 : Les sujets seront circonscrits.
    Au BO du 29 septembre 2016, le ministère de l’Education Nationale restreint les programmes sur lesquels les élèves de 3e pourront être interrogés pour le DNB 2017 : La réforme du collège et des... Lire la suite (11 octobre)
  • Un nouveau LPC ?
    Le Livret scolaire unique numérique(LSUN), devrait être mis en application à d’ici décembre. Il se matérialisera dans les bulletins de fin de trimestre par une interface nouvelle ou bien par de... Lire la suite (23 octobre)
  • LSUN : Vrai/Faux
    LSUN (Livret scolaire unique numérique) est un document électronique accessible en ligne aux familles du CP à la Troisième, remplissant les fonctions de bulletin trimestriel (nouvellement appelés... Lire la suite (13 octobre)
  • Le livret scolaire de la "scolarité obligatoire"
    Confondant scolarité obligatoire et fin du collège, le ministère entend mettre en place un livret scolaire qui couvrira l’ensemble de la scolarité des élèves jusqu’à la fin de la classe de 3ème. Ce... Lire la suite (26 mai)
  • Stages en entreprise des élèves de moins de 16 ans
    L’article L.211-1 du code du travail qui interdisait jusque-là tout accès en milieu professionnel aux élèves mineurs de moins de 16 ans (sauf s’ils étaient en apprentissage, en enseignement alterné à... Lire la suite (Mai 2009)