La FAQ des ORS

Les rencontres parents-professeurs Une modalité possible de relation

Dans quel cadre entrent les réunions parents-professeurs ?
Dans quelle mesure est-il obligatoire d’y participer ?

Les réunions parents-professeurs sont une modalité possible des relations avec les parents des élèves de la classe.

1/ LES RELATIONS AVEC LES PARENTS D’ÉLÈVES : UNE MISSION « LIÉE »

- La loi (art. L912-1 du code de l’éducation) dispose que « les enseignants tiennent informés les parents d’élèves et les aident à suivre la scolarité de leurs enfants. »

- Le décret statutaire 2014-940 (art. 2-II) stipule que « les missions liées au service d’enseignement [comprennent] les relations avec les parents d’élèves ».

- La circulaire d’application 2015-057 expose en son § II : « Relèvent ainsi pleinement du service des personnels enseignants (...), sans faire l’objet d’une rémunération spécifique supplémentaire autre que l’indemnité de suivi et d’orientation des élèves (ISOE) régie par le décret n° 93-55 du 15 janvier 1993, (...) les relations avec les parents d’élèves, (...). Entrent notamment dans ce cadre (...) les échanges avec les familles notamment les réunions parents-professeurs (...). »

Ainsi, dans le cadre des « missions liées », les réunions parents-professeurs constituent une modalité possible des relations avec les parents.

2/ NOMBRE ANNUEL DE RENCONTRES PARENTS-PROFESSEURS

- L’article D111-2 du code de l’éducation indique : « (...) le chef d’établissement dans le second degré [organise] au moins deux fois par an et par classe une rencontre, qui peut prendre différentes formes, entre les parents et les enseignants. Dans les collèges et les lycées, l’information sur l’orientation est organisée chaque année dans ce cadre ».

S’il revient au chef d’établissement d’organiser par an et par classe deux rencontres, il convient de relever :

  • « au moins deux fois par an » : la condition est remplie avec deux réunions.
  • « différentes formes » : la participation de tous les professeurs de la classe ne s’impose nullement à l’ensemble des réunions.

Le point de vue du SNES-FSU
Au regard du nombre élevé de classes qu’ils ont en responsabilité, il n’est pas concevable pour les professeurs de certaines disciplines ( par exemple en LV, dans les disciplines artistiques...) d’avoir le don d’ubiquité.

De même, des problèmes d’incompatibilité calendaires ou de transports peuvent empêcher les collègues à cheval sur plusieurs établissements.

Enfin, des heures trop tardives peuvent poser des problèmes de garde des enfants.

Dans toutes ces situations, il est conseillé de demander l’intervention du S1 de l’établissement ou de contacter la section académique (S3) du SNES-FSU.

Autres articles de la rubrique La FAQ des ORS