actualités

Lettre(s) ... ou ne pas être !

le 15 janvier 2015, le ministère reconnaissait dans une consigne adressée aux recteurs, « l’importance particulière » d’un « travail en groupes à effectifs réduits », compte tenu de « la singularité de la philosophie » et des « besoins spécifiques » des élèves des séries technologiques.

Or, force est de constater que cette consigne n’est appliquée que de façon très marginale, faute d’avoir un caractère contraignant susceptible de faire barrage à la logique de la réforme du lycée quant à ses effets sur l’enseignement de la philosophie en séries technologiques.

Aussi, avec le soutien des associations professionnelles et dans un cadre intersyndical, le SNES s’est à nouveau adressé à la Ministre , pour lui demander de consolider la démarche initiée il y a deux ans, en donnant à cette consigne du 15 janvier la force juridique qui lui fait encore défaut, réaffirmant par la même occasion le caractère obligatoire de cet horaire en classe dédoublée dans les séries technologiques.

Pour donner à cette démarche tout le poids dont elle a besoin, nous vous appelons à vous associer à cette initiative. Aussi, vous trouverez en pièce jointe une "lettre type" à retourner à la ministre, afin que cet appel trouve le plus large écho au sein de la profession.

Mode d’emploi  : utiliser ce lien pour y déposer la "lettre type" en pièce jointe de votre courriel à la ministre, ainsi que le petit "message personnel" que vous jugerez opportun.
Pour nous permettre d’évaluer le nombre de vos envois, merci de nous le signaler à cette adresse philosophie@snes.edu en y intégrant une copie de votre éventuel "message personnel" à la ministre (message dont nous feront ultérieurement un florilège...).

Parallèlement à ces démarches, une lettre aux recteurs a également été envoyée afin de leur rappeler, au moment où se tiennent les premiers conseils d’administrations de préparation de rentrée, l’existence de la consigne du 15 janvier 2015. Dans la foulée, ce courrier intersyndical demande aux recteurs d’offrir aux correcteurs de l’épreuve de philosophie du baccalauréat, l’amplitude de correction maximum, compte tenu de l’augmentation du nombre de candidat à la session 2017.

Alors soyons nombreux à nous faire entendre !

Autres articles de la rubrique actualités

  • Esprit critique, es-tu là ?
    Pour donner corps à l’esprit critique : et si on rétablissait les horaires en philosophie ? Le ministère a lancé une campagne d’appel à contributions visant à mutualiser nos pratiques, voire à... Lire la suite (Décembre 2016)
  • calendrier du bac 2017
    Le SNES demande à la ministre d’avancer l’épreuve de philosophie ! Vers une bouffée d’oxygène pour les correcteurs ? lettre à la ministreLire la suite (Novembre 2016)
  • Quel enseignement de la philosophie ?
    Dans le cadre du séminaire "Quels contenus pour une école démocratique ?" organisé par le GRDS (Groupe de Recherche sur la Démocratisation Scolaire) en partenariat avec la Fondation Gabriel Péri, la... Lire la suite (Septembre 2016)
  • "L’oubli est-il une condition de la vie (politique) ?"
    A l’occasion de l’épreuve de philosophie du baccalauréat, le SNES adresse à la ministre un sujet de circonstance... à découvrir en pièce jointe. Le groupe philosophie du SNES. état des lieux de la... Lire la suite (Juin 2016)
  • Lettre du SNES à la Ministre
    Le 15 janvier 2015, le ministère se fendait suite à nos demandes insistantes, d’une consigne adressée aux recteurs et destinée par voie hiérarchique à nos chefs d’établissement, visant à encourager la... Lire la suite (Janvier 2016)