US Magazine 765 du 15 octobre 2016

Lycée : un droit pour toutes et tous !

À l’heure où les propositions de réforme du lycée se multiplient, le SNES-FSU a choisi de mettre ses revendications au cœur du débat. Une quarantaine d’enseignants, CPE et CO-Psy sont venus ainsi réfléchir à ce que serait un lycée véritablement démocratique.

Quelles sont les propositions du SNES-FSU pour le lycée ? Quels objectifs lui assigner ? Quels contenus et quelles pratiques ? Quelles structures et quelles grilles horaires ? Il s’agissait d’abord de mettre en perspective l’évolution du lycée ces trente dernières années, de tenter une évaluation des réformes et de leurs conséquences, pour dégager les lignes du projet d’un lycée qui scolarise tous les jeunes jusqu’à 18 ans. Les débats ont été nourris par l’intervention du sociologue Jean-Pierre Terrail (Groupe de recherche sur la démocratisation scolaire).

Renouer avec l’exigence

Si ce dernier préconise la mise en place d’un tronc commun jusqu’à 18 ans, il insiste aussi sur la nécessité d’un changement de paradigme pour rompre avec la logique de la reproduction sociale. Il dénonce une conception déficitariste de l’enseignement reposant sur la conviction que seules des pédagogies concrètes et ludiques peuvent compenser le supposé handicap des « enfants du peuple » dans les domaines de l’abstraction et de l’écrit. Il propose au contraire de renouer avec l’exigence intellectuelle dans la conduite des apprentissages, seul moyen d’apporter à tous ce que certains ont le privilège de trouver dans leur milieu social. Cela appellerait une refondation réelle du système éducatif autour d’une culture commune générale et technologique voire professionnelle. Pour aller plus loin, chacun peut consulter ce lien : www.snes.edu/Stage-national-des-9-et-10-11-2016-Quel-projet-pour-le-lycee.html

Ces échanges furent ainsi l’occasion de dresser le bilan précis de la réforme de 2010 pour interroger la mise en œuvre des nouveaux programmes et l’organisation actuelle des enseignements. En tout état de cause, les trois voies du lycée sont apparues comme un outil puissant de démocratisation à condition de travailler à leur décloisonnement.

Claire Guéville

Autres articles de la rubrique US Magazine 765 du 15 octobre 2016