Actualité théâtrale

Jusqu’au 18 juin au Théâtre de Belleville

« Ma folle otarie » Du 6 au 27 juillet au Théâtre des Halles à Avignon

C’est un homme qui n’a jamais dit ni oui ni non, qui n’a rien vécu, qui n’a jamais connu l’amour. Il est transparent et tout semble l’effrayer. Un jour il s’aperçoit que tous ses slips ont perdu une taille. Il en rapporte, rangés par couleur, une pleine valise au magasin. Il n’entre plus dans les sièges d’avion. Il n’y comprend rien. Bref ses fesses ont triplé, voire plus, de volume au point qu’il s’envolera.

Théâtre : Ma folle otarie

Ce texte empreint d’une poésie burlesque et tendre de Pierre Notte, qu’il a lui-même mis en scène, est porté par Brice Hillairet. Avec son pantalon à pinces hors d’âge, son air lunaire il est cet homme égaré qui a peur de tout, avale sa salive avec difficulté, se voit monstrueux et rêve qu’un jour il partira loin de lui-même. Il devient cet homme émerveillé par la découverte d’un être mystérieux dont il ne parle pas la langue, une « folle otarie » ou plutôt une femme, quelqu’un de tout aussi étranger pour lui, une femme avec qui il ne se sent plus monstrueux, une femme qu’il aime.

Il chante, il vole, il s’ouvre, il s’épanouit. Il nous emporte dans son rêve.

Micheline Rousselet

Du mercredi au samedi à 21h15

Théâtre de Belleville

94 rue du Faubourg du Temple, 75011 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 48 06 72 34

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Banque centrale »
    Quel est le rôle d’une Banque Centrale ? Comment se fait-il que les États ne puissent plus lui emprunter comme ils le faisaient, il n’y a pas si longtemps ? Et d’ailleurs qui crée la monnaie ? D’où... Lire la suite (19 janvier)
  • "Moi et François Mitterrand"
    "Moi et François Mitterrand", dont la critique, quand cela se jouait au Rond-point est ici : "Moi et François Mitterrand" de Hervé Le Tellier. est reprise à partir du 25 janvier, du mardi au samedi... Lire la suite (18 janvier)
  • « Le temps et la chambre »
    Dans cette pièce mystérieuse de Botho Strauss, il y a une femme, Marie Steuber. Dans la chambre où Olaf est assis dans un fauteuil, Julius raconte à son ami ce qu’il voit dans la rue par la fenêtre et... Lire la suite (16 janvier)
  • « Hôtel Feydeau »
    C’est à la fin de sa vie, au moment où après son divorce il vit à l’hôtel, que Feydeau écrit ces quatre pièces en un acte ( On purge bébé, Feu la mère de Madame, Mais n’te promène donc pas toute nue et... Lire la suite (16 janvier)
  • « Grand Symposium : tout sur l’amour »
    Le mot amour en Français renvoie à des réalités multiples, l’amour de ses parents, le sentiment amoureux, l’amour de la patrie, l’amour mystique. Les Grecs avaient plusieurs mots pour désigner les... Lire la suite (15 janvier)