Éditos

Mars : printemps de la mobilisation

La colère gronde en France, de très nombreuses mobilisations sont prévues ce mois de mars. Tout d’abord, le texte de loi El Khomri a réussi l’exploit de réunir contre lui toutes les organisations syndicales et celles de la jeunesse, dans un même mouvement de protestation. Le Gouvernement a été contraint de différer la présentation du texte des différences de stratégie sont apparues : la CFDT, l’UNSA, la CFE-CGC, la CFTC, s’inscrivant dans une volonté "d’amélioration" du texte, appellent à se mobiliser le 12 mars. La CGT, FO, la FSU, Solidaires, UNEF, UNL et Fidl, de leur côté, en souhaitent le retrait et l’ouverture de discussions sur des bases permettant, au contraire, d’obtenir de nouvelles avancées pour les salariés.
En soutien à la jeunesse, la date du 9 mars, a été choisie comme point de départ d’un grand mouvement de mobilisation qui continuera le 31 mars et qui devra s’amplifier, si le gouvernement n’entend pas raison.

La FSU, par ailleurs, débattra des modalités d’action pour mettre les discussions salariales au devant de la scène, notamment au travers de la journée de mobilisation dans la Fonction publique du 22 mars. Toutes ces mobilisations n’éclipsent pas notre combat contre la réforme du collège, et l’intersyndicale second degré, réunie le 2 mars, a réaffirmé sa volonté de demander l’abrogation du texte. Elle se réunira à nouveau le 15 mars pour décider des suites de l’action, en lien avec toutes les mobilisations déjà prévues.

Les enjeux de ces actions sont lourds et le mois promet d’être agité...

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Femmes Hommes pour l’égalité
    Si l’élection aux États-Unis d’un Président ne se cachant pas, voire même se vantant de son machisme, a provoqué commentaires et manifestations, l’appréhension de la question féministe dans la sphère... Lire la suite (3 mars)
  • Cacophonie
    À mesure que l’on approche des échéances de l’élection présidentielle, un scrutin dont on connaît la portée dans la vie politique française, les inquiétudes croissent quant aux postures et aux programmes... Lire la suite (8 février)
  • Démissions : une alerte à prendre au sérieux
    Le nombre global d’enseignants démissionnaires a doublé en 4 ans ; le phénomène touche enseignants titulaires comme stagiaires. Certes, rapporté à l’ensemble des enseignants, la proportion demeure faible... Lire la suite (5 janvier)
  • Solidarité Turquie
    Quand cesseront les purges qui affectent depuis le coup d’état avorté, près de 93000 employés du secteur public en Turquie ? A ce jour, on estime à 38300 le nombre de personnels de l’éducation... Lire la suite (Novembre 2016)
  • Second degré : à nous de jouer
    Le débat des présidentielles est bien mal engagé : côté gouvernement, une défense de la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans qui sonne davantage comme un slogan que comme le projet de société qu’il... Lire la suite (Octobre 2016)