Communiqués

« Masterisation » : Le débat doit être engagé au plus vite ! Communiqué de presse SNEP-Fsu, SNES-Fsu, SNUEP-Fsu

L’élévation du niveau de recrutement des enseignants est une nécessité au regard des évolutions des connaissances et des métiers de l’enseignement. Elle doit, en outre, permettre une revalorisation sociale et salariale des personnels d’enseignement et d’éducation. Cette élévation du recrutement doit s’accompagner obligatoirement d’aides et de pré-recrutements pour permettre à tous les étudiants d’accéder et aller jusqu’à la fin du cursus.

Cette réforme est l’occasion d’améliorer la formation des enseignants dont l’actuel cahier des charges n’est pas à la hauteur des enjeux. La formation est un processus long qui doit être validé par un master liant connaissances scientifiques et professionnelles, avec un ancrage disciplinaire fort et s’appuyant sur la recherche.

La formation disciplinaire actuelle doit s’enrichir de modules d’épistémologie, d’histoire de la discipline, de didactique... pour mieux répondre aux défis de la réussite de tous.

En aucun cas, la formation professionnelle ne peut se limiter au « compagnonnage intensif » que le ministre propose et qui se résumerait à l’observation de « bonnes pratiques ». Cette conception nie la complexité de la professionnalité enseignante. Après l’obtention du master, une entrée progressive dans le métier reste nécessaire.

Toutes les situations doivent cependant être prises en compte, notamment celles de certaines disciplines d’enseignement professionnel.

Enfin, le niveau de recrutement et de formation des CPE ne peut être différent de celui des enseignants. Pour le SNES, le SNEP et le SNUEP, les IUFM, intégrés aux universités, restent maîtres d’œuvre pour organiser et délivrer une formation à la fois universitaire et professionnelle aux futurs enseignants et CPE, en relation étroite avec toutes les autres composantes.

Une réforme de cette nature ne peut se faire sans le moindre débat avec les organisations syndicales représentant les intérêts des usagers, des personnels et des formateurs. Le SNES, le SNEP et le SNUEP porteront leurs propositions pour la revalorisation du métier.

Paris, le 30 mai 2008

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • Le SNES-FSU enquête sur la réforme du collège
    S’il est trop tôt pour faire un bilan des effets de la réforme collège 2016 sur les élèves, il est déjà possible de regarder comment les établissements se sont organisés avec les nouveaux horaires et les... Lire la suite (21 septembre)
  • Réforme de l’évaluation des enseignants
    Le ministère envisage de développer l’accompagnement individuel et collectif des personnels pour recentrer l’évaluation sur l’aide et le conseil et permettre les échanges de pratiques professionnelles.... Lire la suite (19 septembre)
  • Grève du second degré
    Quels que soient les propos de la Ministre de l’Éducation, les faits ne mentent pas : nous sommes loin d’une rentrée apaisée. Les personnels du second degré ont pu mesurer à l’occasion de la rentrée... Lire la suite (8 septembre)
  • Tous en grève le 8 septembre
    La rentrée 2016 devrait voir mise en œuvre la réforme du collège imposée par le gouvernement alors même qu’elle est toujours contestée par la majorité des personnels du second degré. Ces derniers qui ont... Lire la suite (30 août)
  • Conférence de presse de rentrée
    Veuillez trouver ci-joint le dossier de la conférence de presse qui a eu lieu le vendredi 26 août.Lire la suite (26 août)

Mots-clés