Articles parus dans l’US

Migrant-es L’US MAG : supplément au n° 764 du 26 août 2016

Quand la préfecture des Alpes-Maritimes dérape

Un cran supplémentaire vient d’être
franchi dans l’ignominie du traitement
des migrant-es à la frontière franco-italienne
dans la ville de Menton.
Un chauffeur d’un bus de ligne a vu son car être
arrêté par la Police de l’Air et des Frontières
sur ordre du préfet. Ordre lui a été
donné de faire descendre ses passagers
afin que des migrant-es y prennent
place et qu’il les ramène à la frontière.
Le chauffeur, par ailleurs délégué
syndical CNT, a refusé. Il est depuis
menacé de sanctions par son patron
comme par le préfet.

Autres articles de la rubrique Articles parus dans l’US

  • Assistance aux migrant-es
    Non au délit de solidarité ! Face à l’afflux de migrant-es à la frontière italienne entre Menton et Vintimille, mais aussi dans la vallée de la Roya (toujours dans les Alpes-Maritimes), la... Lire la suite (31 janvier)
  • Lanceurs d’alerte
    Lutte continue pour la transparence La loi Sapin 2 a donné un statut juridique aux lanceurs d’alerte qui sont désormais reconnus et protégés par la loi. Ses dispositions vont beaucoup plus loin... Lire la suite (31 janvier)
  • Lycéens SDF
    Depuis décembre 2016, les enseignants du lycée Auguste-Blanqui à Saint-Ouen se mobilisent pour trouver une solution de logement pérenne à au moins sept élèves sans domicile fixe. Le 115 est... Lire la suite (16 janvier)
  • Israël doit appliquer les résolutions de l’ONU
    Le 23 décembre dernier, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté la résolution 2334, sur la Palestine. Celle-ci « exige [...] d’Israël qu’il arrête [...] toutes ses activités de peuplement dans le... Lire la suite (16 janvier)
  • La solidarité n’est pas un délit
    Pierre-Alain Mannoni, enseignant-chercheur à l’université de Nice est poursuivi pour avoir aidé trois jeunes Érythréennes près de la frontière italienne. Vendredi 6 janvier, la juge a... Lire la suite (16 janvier)