Le métier de professeur

Nos métiers

Les professeurs certifiés et agrégés sont chargés d’assurer principalement un service d’enseignement dans les collèges et les lycées généraux et technologiques. Leur service est défini de façon hebdomadaire en heures d’enseignement (certifiés 18 heures, agrégés hors EPS 15 heures). Ils participent aussi au suivi et à l’orientation des élèves. Une part importante du travail s’effectue en dehors de la présence des élèves (préparation, correction , relations avec les parents d’élèves...).
Situation particulière des professeurs documentalistes : leur service hebdomadaire est défini en heures d’information ­documentation.
Les professeurs et agrégés d’EPS sont chargés d’assurer d’une part un service d’enseignement (17 heures ou 14 heures) uniquement dans leur discipline et d’autre part un forfait de 3 heures consacré à l’animation sportive, soit un service total de 20 heures (PEPS) ou 17 heures (agrégé d’EPS). Leur service est défini de façon hebdomadaire en heures de cours devant élèves et par le forfait UNSS, mais comme les autres professeurs, ils sont aussi tenus de participer au suivi et à l’orientation des élèves et une part importante de leur travail s’effectue en dehors de la présence des élèves (préparation, correction...). Le service de 3 heures d’UNSS a été réaffirmé dans le décret n° 2014-460 du 7 mai 2014 relatif à la participation des enseignants d’éducation physique et sportive aux activités sportives scolaires volontaires des élèves paru au journal officiel du 10 mai 2014.
L’UNSS est un formidable outil de démocratisation du sport et des activités physiques sportives et artistiques (1 million d’élèves du second degré licenciés), c’est la première fédération féminine (40 % des licenciés). Vous comprendrez pourquoi les professeurs et agrégés d’EPS tiennent à leur association sportive et donc à leur statut particulier intégrant le forfait pour l’animation du sport scolaire. Pour ces raisons, ils sont attachés à ce que le mercredi après-midi soit libéré pour les élèves afin de permettre à tous les élèves de participer aux rencontres inter-établissements. L’AS est aussi l’occasion de développer la mixité fille/garçon, la mixité sociale, la prise de responsabilité dans les rôles de juges, d’arbitres, d’organisateurs… « jeunes officiels », véritable lieu d’apprentissage de la vie associative.
Les professeurs des lycées professionnels sont chargés d’assurer principalement un service d’enseignement dans les lycées professionnels (LP) ou SEP en SEGPA et en EREA. Ils exercent dans les classes ou divisions suivantes : Troisième prépa pro, CAP et bac pro mais aussi dans les sections de BTS. Leur service est défini de façon hebdomadaire (18 heures + une HSA imposable) en heures de cours devant élèves. Mais les PLP sont aussi tenus de participer au suivi et à l’orientation des élèves et une part importante de leur travail s’effectue en dehors de la présence des élèves (préparation, correction…).

Dérogation machines dangereuses (PLP, certifié STI)
Les décrets n° 2013-914 et 2013-915 du 11 octobre 2013 fixent la pro­cédure de dérogation aux travaux interdits pour les jeunes de 15 à 18 ans ainsi que la liste des travaux interdits ou réglementés. La procédure de dérogation est détaillée dans la circulaire interministérielle du 23 octobre 2013.
Une dérogation peut être accordée par l’inspection du travail au lieu de formation pour une durée de trois ans. On entend par lieux de formation non seulement le lycée professionnel mais aussi les entreprises dans lesquelles les élèves sont accueillis en Période formation en milieu professionnel (PFMP). Cette dérogation ne peut s’appliquer que pour les élèves préparant un diplôme professionnel et exclut donc de fait les élèves de Troisième Prépa pro ou les élèves de Quatrième et Troisième SEGPA.
La demande de dérogation doit être instruite par le proviseur du lycée ainsi que par les chefs d’entreprises accueillant les jeunes en PFMP.
En outre, un certificat d’aptitude doit être émis par le médecin scolaire pour chaque jeune. Il doit être renouvelé chaque année.
Les conséquences de ces textes sont difficiles à évaluer complètement, nous conseillons aux équipes pédagogiques d’obtenir un écrit du chef d’établissement pour toute dérogation à l’interdiction de travail sur machines dangereuses.

Période de formation des élèves en milieu professionnel (PFMP)
Décrets 2014-1420 du 27/11/2014 et n° 2015-1359 du 26/10/2015 et ­circulaire n° 2016-053 du 29/03/2016.
L’encadrement pédagogique d’un élève est comptabilisé dans le service du professeur pour 2 heures par semaine, dans la limite de trois semaines par séquence de stage.
Lorsque ce décompte conduit un PLP à dépasser ses obligations hebdomadaires de service, il doit bénéficier du paiement d’Heures supplémentaires effectives (HSE). Lorsqu’un PLP n’accomplit pas, dans le cadre des PFMP, au cours d’une semaine, la totalité de ses obligations de service, son service est complété, dans la même semaine, par une participation aux actions de soutien et d’aide aux élèves en difficulté ou, à sa demande, par un enseignement en formation continue des adultes.
Les équipes pédagogiques participent à l’organisation des périodes de stage.

Exigez que les élèves partent en même temps en stage et non par demi-division. Exigez que les périodes de stage ne soient pas trop longues.
La contre-réforme de l’enseignement professionnel a instauré 22 semaines de stages sur trois ans de formation. C’est encore moins d’heures d’enseignement général et une remise en cause de la formation dispensée par les enseignants de l’enseignement professionnel.
Le SNUEP-FSU demande une réduction importante du nombre de semaines en entreprise qui doivent être des périodes d’application et non de formation évaluative.

Autres articles de la rubrique Le métier de professeur

  • Nos obligations de service
    Le décret 2014-940 du 20 août 2014 définit les obligations de service des professeurs du second degré en reprenant les éléments fondateurs des décrets de 1950 tout en donnant une vision plus complète du... Lire la suite (19 septembre)
  • Pense-bête pour la journée de pré-rentrée dans l’établissement
    Lors de la journée de prérentrée, en général, la direction de l’établissement organise une réunion de l’ensemble des personnels présentant les effectifs, les résultats aux examens, les nouveaux personnels... Lire la suite (19 septembre)
  • Que faire lors du premier contact avec les élèves ?
    Faut-il sourire ou surtout pas ? Faire un plan de classe ? Faire remplir une fiche individuelle ? Commencer le cours ? Comment se faire respecter : faut-il être gentil ou désagréable ? Vous... Lire la suite (19 septembre)
  • Comment construire sa progression ?
    À la rentrée, les nouveaux programmes du collège seront organisés par cycle. Certains n’ont que peu ou pas de repères annuels, ce qui va complexifier la tâche des professeurs. Recrutés pour enseigner... Lire la suite (19 septembre)
  • Nos relations avec les parents
    En ce qui concerne les droits des parents d’élèves, l’accent est mis sur la nécessité d’informer les familles des résultats et comportements scolaires de leurs enfants par l’intermédiaire du carnet de... Lire la suite (19 septembre)