Actualité théâtrale

Jusqu’au 16 mars à La Manufacture des Abbesses

« Nous qui sommes cent »

Elles sont trois sur scène, mais ne font-elles qu’une ou sont-elles deux ou cent ? C’est dans le cerveau d’une femme ordinaire que nous conduit la pièce d’un jeune auteur suédois, Jonas Hassen Khemiri, plusieurs fois primé pour ses romans et son théâtre. Ces 3 « elles » s’affrontent, questionnent leur existence, cherchent à exister en tant qu’individu. Assumer d’avoir ses propres désirs n’est pas si évident pour les femmes, trop habituées à se soumettre à ce que l’on attend d’elles car, comme le dit l’une d’elles, « nous sommes parfaitement lobotomisées ». Entre aventures amoureuses et contestations politiques, moments de solitude, envies de suicide et solidarité, elles s’affrontent et questionnent leur existence, lui cherchant avec obstination un sens. Elles s’inventent une vie pleine de fantasmes prétextes à toutes sortes de délires et de rires. Elles vivent, elles s’interrogent sur leurs choix et imaginent tous les possibles.

Théâtre : nous qui sommes cent
Laura Perrotte les a habillées de la même robe. Ainsi elles peuvent être « une ». Elle les a placées dans une chambre d’enfants car elles jouent leur vie. Elles disent « on n’a plus la force, on abandonne » et dans la minute suivante « on s’engage ». Leur force c’est d’être ensemble, si on fait l’hypothèse qu’elles sont trois, ou de réconcilier leurs « moi » si on pense qu’elles ne font qu’une. On peut choisir !

Les trois comédiennes, Caroline Monnier, Laura Perrotte et Isabelle Seleskovitch font preuve d’une belle complicité dans leurs moments d’entente comme dans leurs disputes. Tantôt chorales, tantôt dissonantes leurs voix nous accompagnent dans un tourbillon où chacune cherche à exister, à être un individu à part entière. Stimulé, séduit le spectateur les suit avec le plus grand plaisir.

Micheline Rousselet

Les lundis, mardis, mercredis à 21h, le dimanche à 20h.
La Manufacture des Abbesses
7 rue Véron, 75018 Paris
Réservations : 01 42 33 42 03
Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Seuls »
    Harwan, étudiant en sociologie de l’imaginaire à Montréal, termine sa thèse sur « le cadre comme espace imaginaire dans les solos de Robert Lepage », le grand metteur en scène québécois. S’il a choisi... Lire la suite (27 septembre)
  • The great disaster
    La compagnie ASKELL part en tournée en Algérie avec The Great Disaster, l’histoire d’ un immigré italien, Giovanni Pastore, « qui n’aurait jamais dû quitter sa Mamma ». Emmanuelle Péron met en scène sous... Lire la suite (27 septembre)
  • « Edmond »
    En 1897, Edmond Rostand est déprimé en raison du récent échec de sa pièce en vers. En dépit de l’amitié et de l’admiration de Sarah Bernhardt, alors au sommet de sa gloire, il n’arrive plus à écrire et... Lire la suite (25 septembre)
  • « Brasseur et les enfants du paradis »
    Hiver 1943, Prévert, Carné, Kosma et Trauner sont réfugiés en Provence dans une maison louée par Prévert à Tourettes-sur-Loup. La menace les entoure, les Allemands sont entrés en zone Sud. Kosma et... Lire la suite (23 septembre)
  • « Le dépeupleur »
    De ce court texte de Beckett, Serge Merlin ne s’est jamais beaucoup éloigné depuis 1978, où il l’a créé pour la scène au festival off d’Avignon. Un texte un peu énigmatique mais fascinant où l’on trouve... Lire la suite (23 septembre)