L’Internationale de l’Education (IE)

PEARSON, une entreprise d’édu-business à mettre sous contrôle

Signons la pétition 

Sous l’impulsion de l’Internationale de l’Education, une pétition circule sur le net pour demander à Pearson, une entreprise d’édu-business, de changer de stratégie de développement. Signons la pétition.

Pearson, c’est quoi ?
Entreprise privée spécialisée dans l’édu-business, Pearson fournit notamment les systèmes scolaires publics de plusieurs pays dont les USA ou le Royaume-Uni en livres scolaires, programmes scolaires, tests standardisés… Cette entreprise, comme d’autres, tente de développer dans l’hémisphère sud un marché d’écoles privées « à bas coût », en concurrence directe avec les systèmes publics d’éducation. Soutenues par les gouvernements en place (Kenya, Libéria…), ces entreprises sous-traitent parfois de pans entiers des systèmes publics d’éducation avec des contrats pouvant courir sur 25 ans.
Aux USA, les organisations syndicales locales ont mené une longue lutte contre la loi « No Child Left Behind » qui instituait des tests standardisés systématiques et nombreux à tous les niveaux du système éducatif. Cette loi a été modifiée en décembre dernier.

Lutter contre Pearson and co
L’IE, dans le cadre de sa campagne contre la privatisation progressive des systèmes publics d’éducation, appelle à mener campagne contre Pearson pour en faire un symbole : puisque les discussions avec leurs dirigeants ne sont pas efficaces, il s’agit de s’attaquer à l’image de marque de l’entreprise pour l’obliger à produire des outils dont les systèmes publics ont véritablement besoin et non des objets qui nuisent à la qualité et à la pérennité des systèmes d’éducation publics.

Une pétition à signer
Un plan d’action a été construit, incluant le dépôt d’une résolution lors de l’assemblée générale des actionnaires de Pearson le 29 avril et la signature d’une pétition exigeant que Pearson revoie son plan stratégique de développement. Vous trouverez cette pétition en plusieurs langues ici : http://www.tellpearson.org/

Au moment où, en France, notre ministère est séduit par des banques d’outils d’évaluation, standardisés donc, on ne peut que soutenir cette démarche et signer.

Autres articles de la rubrique L’Internationale de l’Education (IE)