Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Vincent Patar et Stephane Aubier (Belgique)

"Panique au village" Sortie en salles le 28 octobre

Quand Cowboy et Indien décident de souhaiter un joyeux anniversaire à Cheval, nous pouvons être sûrs, qu’en professionnels du désordre qu’ils sont, le chaos sera de la partie. Commandant sur briquenet.com 50 millions de briques, au lieu des 50 nécessaires à la construction du barbecue, c’est un ouragan de catastrophes qui va s’abattre sur le petit village, empêchant Cheval de filer le parfait amour avec madame Longrée, le professeur de musique qui sait où acheter les casquettes "I love Mozart".
"Panique au village" fut d’abord une série d’une vingtaine de courts métrages diffusés sur Canal+ en 2003, dont certains sont visibles sur le net. Pour réaliser leur long métrage, les auteurs ont choisi de développer l’un des épisodes préférés des amateurs "Les voleurs de cartes".
La technique d’animation de volumes image par image (stop motion) qui consiste à filmer une scène à l’aide d’une caméra qui ne prend qu’une seule image à la fois et à déplacer légèrement les objets à animer entre deux images est à nouveau utilisée. Les figurines en plastique, en nombre impressionnant (900 figurines en plasticine ont été nécessaires pour animer les 3 héros), restent la plupart du temps sur leur socle, donnant l’impression de se déplacer en planche à roulettes. Les proportions entre les objets sont à l’image du film, complètement farfelues. Janine, prépare pour son mari Steven, de gigantesques tartines de nutella, 10 fois plus grandes qu’elle, et les pièces d’habitation sont bien plus grandes que la maison de laquelle elles font partie.

Non sens, humour décalé et histoire d’amour contrariée sont la matière de ce long métrage dont on souhaiterait simplement qu’il nous laisse reprendre notre souffle entre deux gags.
Bruno Poelvoorde prête sa voix au fermier Stevens, Bouli Lanners au facteur et la délicieuse Jeanne Balibar à la délicate et délicieuse Madame Longrée, pour qui tous les spectateurs ont les yeux de Cheval.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • "Corps et âme"
    Maria est la nouvelle responsable-qualité recrutée par une entreprise d’abattage de bêtes dont Endre est le directeur financier. Lorsque Maria, personnage inhibé et solitaire, voit apparaître en... Lire la suite (22 octobre)
  • « Brooklyn Yiddish »
    Menashé habite et travaille dans le quartier juif ultra orthodoxe de Brooklyn. Modeste employé dans une épicerie, il a du mal à joindre les deux bouts. Cependant, après la mort de sa femme, il... Lire la suite (22 octobre)
  • « Mémoires d’un condamné »
    Jules Durand, docker-charbonnier au port du Havre et syndicaliste modéré, est condamné à mort en novembre 1910 pour un crime qu’il n’a pas commis. « Le Dreyfus des ouvriers » sera innocenté par la cour... Lire la suite (21 octobre)
  • « Tous les rêves du monde »
    Pamela est une jeune fille portugaise de la deuxième génération. Elle vit en France et elle est parfaitement intégrée à la société française. Cependant, très attachée à sa famille restée fidèle à la... Lire la suite (20 octobre)
  • « Laissez bronzer les cadavres »
    Au bord de la Méditerranée, en plein été, sous un soleil de plomb. Pour cacher leur butin, deux cent cinquante kilos d’or en barre, fruit de l’attaque d’un fourgon, Rhino et ses comparses ont trouvé... Lire la suite (15 octobre)