Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Paroles du Larzac Ouvrage collectif sous la direction d’E. Baillon

Revenir sur l’histoire d’une lutte de 10 ans, qui ne s’est jamais essoufflée ni divisée et a débouché sur une victoire : c’est l’objet d’un colloque qui s’est tenu à Millau en octobre 2011, à l’initiative de la Ville et de l’Association pour l’aménagement du Larzac. Les témoignages des participants, l’éclairage d’historiens, de journalistes, … ont donné lieu à un livre, «  Paroles du Larzac  », sous la direction d’Elisabeth Baillon, responsable de l’écomusée du Larzac de 82 à 87, maire adjointe à la Culture à Millau de 89 à 95.

Pour ceux qui ont connu cette époque comme pour les plus jeunes, le livre permet de comprendre comment une bande de paysans, au départ plutôt individualistes et conservateurs, a réussi à construire un mouvement social d’une efficacité remarquable, capable de mettre l’État et l’Armée en échec. Comment ils ont réussi à garder leur unité et le contrôle collectif de leur mouvement, tout en s’agrégeant les soutiens les plus divers : de la Chambre d’agriculture et de la FDSEA, des industriels de Roquefort et de nombre d’élus locaux, jusqu’aux groupes « gauchistes » - PSU, Gauche prolétarienne, etc – et aux comités « Larzac » fleurissant un peu partout, en passant par les antimilitaristes, les militants régionalistes occitans et les Églises (catholiques et protestantes). Et surtout comment, sous l’influence de la Communauté (chrétienne) de l’Arche et de Lanza del Vasto, ils ont choisi la non-violence comme mode d’action, en l’imposant y compris à ceux qui auraient bien voulu en découdre violemment avec les Autorités. Le livre se conclut sur les acquis à long terme de la lutte.

Parce qu’ils ont été partie prenante du mouvement, les intervenants en donnent bien sûr une vision idéale. Il manque sans doute un regard plus critique et le débat n’est guère vif entre les protagonistes. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’un témoignage intéressant, qui fait réfléchir aux conditions pour mener à bien une lutte sociale, même si les circonstances et le contexte ont changé.

Sylvie Chardon

« Paroles du Larzac », ouvrage collectif sous la direction d’Elisabeth Baillon, Éditions Privat.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • La guerre d’Algérie en bandes-dessinées
    Benjamin Stora signe avec Sébastien Vassant une bande dessinée sur la Guerre d’Algérie. Ou plus précisément une "histoire dessinée" sur cette guerre que la censure et l’hypocrisie ont longtemps cantonné... Lire la suite (5 septembre)
  • "Le Héraut de l’Enfer" Paul Doherty
    Paul Doherty est une usine à polar historique. Il plonge dans toutes les périodes de l’Histoire de ce Moyen Age anglais. « Le Héraut de l’Enfer », dernier en date, décrit une fois encore la révolte à... Lire la suite (16 juillet)
  • "La nuit pour adresse" Maud Simonnot
    « La nuit pour adresse », un titre que l’auteure Maud Simonnot a emprunté à un poème de Louis Aragon, est aussi une sorte de devise pour tous ces Américains installés à Paris en ce début des années 20.... Lire la suite (16 juillet)
  • Tahar Ben Jelloun, écrivain japonais ?
    Gallimard, dans cette collection Quarto, a décidé de laisser à Tahar Ben Jelloun non seulement le choix des textes – intitulé « Romans » - mais aussi « les points de repères » biographiques et... Lire la suite (3 juillet)
  • « Arthur Rimbaud, Paul Verlaine, Un concert d’enfers »
    Mon premier était né à Metz, mon second à Charleville (Ardennes), leurs pères étaient capitaines – pour l’un dans le Génie, pour l’autre dans l’infanterie, Verlaine était mauvais élève, attiré par d’autres... Lire la suite (25 mai)