Expositions, musées, arts plastiques...

Jusqu’au 3 avril 2017 au Centre Pompidou

Politiques de l’art Dans les collections modernes (5° étage)

le MNAM (Musée national d’art moderne) a pris l’initiative de présenter ce qu’il appelle des expositions-dossiers au sein même des collections modernes (5° étage) ou contemporaines (4° étage) du Centre Pompidou : ainsi, cet été, l’exposition sur l’Arte povera que nous avons présentée dans l’US Mag N° 763 du 25/06/2016.
En cette rentrée, une nouvelle exposition-dossier, très riche et très intelligente, porte sur les "politiques de l’art". Elle occupe une bonne dizaine de salles et de travées du 5° étage, au milieu des collections permanentes.

Cela démarre très fort par une salle remarquable (salle 2) consacrée à Ubu Roi, traité par Miro, Rouault ou JC Averty, suivie d’une salle largement consacrée à Natalia Gontcharova et au travail qu’elle a réalisé pour Le Populaire, organe de la SFIO. A elles-seules, ces deux salles méritent la visite.

D’autres salles ou traverses sont consacrées à la période de la révolution russe, à l’URSS, mais aussi à la période de l’Occupation. Ainsi, on découvre qu’autour de Bazaine, des "Jeunes peintres de tradition française" ont été exposés en 43 - aucun n’a laissé une trace indélébile. Beaucoup d’artistes ont collaboré à des revues de propagande, à des affiches (les affiches de mai 68 sont à l’honneur) et participé à des mouvements d’inspiration politique : Maîakovski et la "factographie", le "Loubok patriotique" (Malevitch,...). L’architecture est aussi présente dans plusieurs salles (architecture soviétique, le logement social, le Team X, le club ouvrier).

Mais surtout, ne ratez pas la salle 25, consacrée au réalisme socialiste à la française. On y découvre comment, grâce notamment à Aragon, deux peintres un peu trop classiques -ringards, même - Boris Tazlitsky et André Fougeron se sont fait une carrière à coup de commandes publiques de collectivités locales dirigées par le PCF. Appréciez notamment la magnifique peinture de Tazlitsky représentant Staline et Thorez (devinez ce que lit Thorez...) et ne manquez pas la lecture de l’article du Canard enchaîné présenté en vitrine....

Une superbe exposition, en tout cas

Sylvie Chardon

Autres articles de la rubrique Expositions, musées, arts plastiques...

  • A different way to move
    Cette exposition, présentée dans le cadre des 40 ans du Centre Pompidou a pour objectif de mettre en relations le travail de chorégraphes et de performers américains des années 60 à 80 avec celui de... Lire la suite (21 juillet)
  • « Le Monde de Sławny - Varsovie, la Pologne, l’Europe des années cinquante »
    Władysław Sławny, né en 1907 à Nowy Korczyn en Pologne - mort en 1991 à Paris, est considéré comme le père du photojournalisme polonais. Les photos présentées proviennent des années 1951-1957, période... Lire la suite (17 juillet)
  • Heures italiennes
    Encadrant la très surprenante et belle cathédrale gothique, le MUDO -Musée de l’Oise, installé dans l’ancien palais épiscopal très bien restauré, et le Quadrilatère, centre culturel contemporain,... Lire la suite (12 juin)
  • "Tous, des sang-mêlés"
    Au Musée d’Art Contemporain du Val-de-Marne, deux expositions importantes se sont ouvertes au public simultanément le 22 avril. > L’exposition "Tous des sang-mêlés", avec un titre fort qui... Lire la suite (7 mai)
  • "PanoramiquemenT ..."
    Sous ce titre, notre collègue Joël Juge présente sa nouvelle exposition dans une belle salle de la médiathèque de PUY-GUILLAUME, sous la forme d’un voyage autour du monde en 32 tirages : tout en... Lire la suite (10 mars)