La laïcité en question

Pour la laïcité à l’école publique en Alsace et en Moselle #appel5avril

Dix organisations dont la FSU lancent, ce 5 avril, un appel pour le respect de la liberté de conscience et le respect de la laïcité à l’école publique en Alsace Moselle.

Savez vous que dans les départements de la Moselle, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, l’État organise l’enseignement religieux dans les locaux et sur le temps scolaire pour les « cultes reconnus » (catholique, protestant, israélite) ?

Savez vous que cet enseignement est inscrit aux emplois du temps des élèves et que les parents qui ne souhaitent pas que leur enfant suive cet enseignement sont dans l’obligation de demander une dispense sous peine de sanction pour l’élève ?

Savez vous que les enseignants de religion sont rémunérés par tous les contribuables ?

Savez vous que les élèves d’Alsace et de Moselle perdent 108 heures de cours sur les cinq années de l’école élémentaire ?

Dix organisations dont la FSU appellent le gouvernement à mettre en œuvre dès la rentrée 2016 en Alsace Moselle les recommandations de l’Observatoire de la laïcité (mai 2015) :

• Rendre l’enseignement religieux optionnel en l’organisant pour les seules familles volontaires ;

• Organiser cet enseignement optionnel en dehors de l’horaire dédié aux enseignements scolaires.

Il s’agit de respecter la liberté de conscience des élèves, la neutralité des enseignants et l’égalité des élèves. Il s’agit de permettre aux élèves de distinguer les savoirs enseignés des croyances religieuses dans une démarche de construction de l’esprit critique, et ce dans toutes les écoles, les collèges et les lycées du territoire national.
Ce serait un premier pas vers une abrogation du statut scolaire particulier d’Alsace Moselle.

Relayez l’appel lancé le 5 avril 2016

Autres articles de la rubrique La laïcité en question