Communiqués

Programmes de SES : entendre la voix de la raison !

Dans le cadre de la réforme du lycée, réforme que le SNES conteste tant dans le fond que sur la méthode, le ministère de l’Education nationale impose des changements de programme dans certaines disciplines dans des conditions inacceptables : aucun bilan préalable, consultation bâclée, peu de prise en compte des critiques...

A l’instar du programme de Sciences Economiques et Sociales de Seconde (enseignement d’exploration), le programme de SES de 1ère ES a été conçu dans ce contexte, et le SNES en contestait dès le mois de juin 2010 à la fois les conditions de confection et le contenu. Le groupe d’experts n’ayant pas entendu les critiques, le SNES maintient sa position.
Il appelle les responsables à prendre conscience du rejet profond de ce programme par les personnels qui seraient chargés de le mettre en œuvre : la pétition initiée par l’APSES*, signée par plus de la moitié des professeurs de SES, est sans équivoque et ce message doit être entendu par le ministère et le groupe d’experts.

Le groupe d’experts doit travailler sur un programme de SES pour la classe de Terminale ES. L’APSES* a publié le 2 janvier 2011 une proposition de programme « pensée pour les élèves ». Le SNES a pris connaissance de cette proposition. Il renouvelle l’appréciation qu’il avait portée sur les démarches comparables de cette association, concernant les programmes de seconde et de première : confectionnée par des enseignant-e-s de Sciences Economiques et Sociales, qui connaissent leur discipline, leur métier et leurs élèves, cette proposition a la légitimité d’être issue de professionnels que sont les personnels qui seront, par ailleurs, chargés de sa mise en œuvre. Estimant qu’elle est pédagogiquement et scientifiquement solide, le SNES la considère comme une bonne base de réflexion et de débat, d’autant plus qu’elle s’appuie sur une large consultation des enseignants, à la fois sur l’ancien programme et sur l’actualisation possible des thèmes.

Il serait donc urgent que le ministère accepte le débat : le programme de 1ère ES, rejeté par la profession, doit être radicalement repensé ; le programme de Terminale ES doit être confectionné dans des conditions correctes.

— -
* APSES : Association des Professeurs de Sciences Economiques et Sociales

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • Bilan du quinquennat
    En annonçant que l’engagement présidentiel de créer 60 000 postes dans l’Éducation est tenu, la ministre fait l’impasse sur bon nombre de questions et de réalités. Les 60 000 emplois budgétaires sont... Lire la suite (28 septembre)
  • Le SNES-FSU enquête sur la réforme du collège
    S’il est trop tôt pour faire un bilan des effets de la réforme collège 2016 sur les élèves, il est déjà possible de regarder comment les établissements se sont organisés avec les nouveaux horaires et les... Lire la suite (21 septembre)
  • Réforme de l’évaluation des enseignants
    Le ministère envisage de développer l’accompagnement individuel et collectif des personnels pour recentrer l’évaluation sur l’aide et le conseil et permettre les échanges de pratiques professionnelles.... Lire la suite (19 septembre)
  • Grève du second degré
    Quels que soient les propos de la Ministre de l’Éducation, les faits ne mentent pas : nous sommes loin d’une rentrée apaisée. Les personnels du second degré ont pu mesurer à l’occasion de la rentrée... Lire la suite (8 septembre)
  • Tous en grève le 8 septembre
    La rentrée 2016 devrait voir mise en œuvre la réforme du collège imposée par le gouvernement alors même qu’elle est toujours contestée par la majorité des personnels du second degré. Ces derniers qui ont... Lire la suite (30 août)

Mots-clés