Le français en collège

Programmes de collège : propositions de progression annuelle en 5ème

Le programme du cycle 4 nous enjoint de décloisonner lecture, écriture, étude de la langue… mais se présente sous forme cloisonnée.
Le groupe lettres du SNES a tenté de se confronter à l’exercice ! Tous les éléments du programme ont été placés dans la progression. Il est peu probable que tout puisse être traité dans l’horaire imparti…

Classe de 5ème

Nous présentons une possibilité de découpage du programme, à partir des thématiques de lecture du programme. Elles sont à prendre dans n’importe quel ordre et les éléments concernant la langue, l’oral et l’écriture proposées en regard d’une thématique peuvent être déplacées dans une autre. Plusieurs éléments peuvent apparaitre plusieurs fois car il nous parait peu réaliste de penser qu’il suffit d’aborder une notion une fois dans l’année pour qu’elle soit acquise !
Le programme est chargé, en particulier en étude de la langue : pour avoir une chance de le traiter, il ne faudra pas perdre de temps ! En conséquence, nous suggérons de ne pas trop s’égarer dans des EPI trop spectaculaires et de se concentrer sur l’expression écrite et orale dans ce cadre « interdisciplinaire ».

1. Le voyage et l’aventure

Problématique : Pourquoi aller vers l’inconnu ?

CorpusObjectifs
• Des extraits d’oeuvres évoquant les Grandes Découvertes (récits contemporains ou postérieurs à cette époque, non fictifs ou fictifs) en lien avec le programme d’Histoire ou des poèmes évoquant le voyage, la séduction de l’ailleurs ou un roman d’aventures / • Documents iconographiques, cinématographiques (fiction ou documentaire) sur la thématique des Grandes Découvertes, adaptations cinématographiques ou BD de romans d’aventures. Découvrir diverses formes du récit d’aventures et mesurer les différences entre fiction, documentaire et témoignage. / S’interroger sur le rapport à l’étranger et sur la confrontation à la différence, à la nouveauté. / Améliorer sa connaissance de l’expression de l’émerveillement, de la surprise. / Mettre en lien les documents étudiés en français et en histoire afin d’accéder aux sens explicites et implicites de ceux-ci.
Lecture : Identifier le genre du texte et analyser ses caractéristiques (récit fictif, documentaire, journal de bord, correspondance, etc). / Identifier le type de discours (narratif, descriptif). /Tenir compte du contexte historique et culturel du document pour en comprendre la portée. / Mettre en lien le travail sur les textes et la lecture des images fixes ou mobiles pour interpréter les documents. / Percevoir un effet esthétique (des documents textuels ou iconographiques), savoir l’expliciter et en identifier les sources.
Etude de la langue : Syntaxe : Poursuite du travail engagé en cycle 3 sur la notion de phrase simple/phrase complexe (mémorisation des notions de juxtaposition et coordination). Les types et formes de phrases en lien avec la recherche d’expressivité ; utilisation raisonnée des signes syntaxiques. Les compléments circonstanciels (en particulier lieu et manière), éventuellement complété par un travail sur l’ordre des mots, sur l’adverbe. / Poursuite du travail sur l’accord dans le groupe nominal. / Verbe : Les temps du récit : construction du passé simple des verbes du 1er et du 2nd groupes, l’imparfait. / En lien avec l’écriture : Poursuite du travail engagé sur la cohésion textuelle (substituts nominaux, pronoms de reprise) et sur les modifications orthographiques liées à la reprise pronominale.
Ecriture : Comprendre le rôle de l’écriture, histoire de l’écriture et de ses usages : passage de la copie à l’impression, ses conséquences et son influence à l’époque des Grandes Découvertes ; le témoignage historique écrit et son importance. / Du cahier de bord du voyageur au cahier de brouillon de l’élève, comprendre l’importance de la trace écrite : apprendre à reformuler la consigne et les attendus du sujet, apprendre à modifier son texte et à l’enrichir à partir d’un premier jet. / Connaissance des caractéristiques du texte narratif et/ou descriptif. / Rédaction de textes narratifs ou descriptifs rendant compte d’un contexte historique et géographique précis, exploitant le vocabulaire nouveau. / Mobiliser le travail fait en étude de la langue, notamment compléments circonstanciels de lieu et de manière, la conjugaison du passé simple et de l’imparfait et leur emploi cohérent, emploi adéquat de la ponctuation expressive et des types de phrases.
Oral : Utilisation d’une préparation écrite pour une intervention orale du type exposé (présentation d’une découverte ou d’un grand voyageur) : structure du propos, clarté de l’expression, justesse du vocabulaire employé... / Lecture expressive d’extraits étudiés / Expliciter ses impressions de lecture, les confronter à celles des pairs.

2. Avec autrui : familles, amis, réseaux

Problématique : Comment le théâtre met-il en évidence les difficultés et la richesse de la vie en société ?

CorpusObjectifs
• Une comédie du XVIIème siècle / • Lecture de l’image : extraits de mise en scène filmée, photos de mises en scène, affiches de spectacles théâtraux… Découvrir diverses formes, dramatiques et narratives, de la représentation des relations avec autrui / Comprendre la complexité de ces relations, des attachements et des tensions qui sont figurés dans les textes, en mesurer les enjeux / S’interroger sur le sens et les difficultés de la conquête de l’autonomie au sein du groupe ou contre lui.
Lecture : Connaitre les spécificités du genre (théâtre) et le vocabulaire de celui-ci (réplique, tirade, a parte, quiproquo, didascalies...) / Caractériser les personnages de la comédie et leurs relations. / Confronter sa compréhension du texte et la représentation théâtrale de celui-ci. / Repérer les étapes de l’intrigue (exposition, nœud, dénouement) / Réfléchir au rôle des costumes et du décor : comment peuvent-ils être révélateurs des relations entre les personnages ? Des conflits ? / Repérer les caractéristiques et les procédés du registre comique et analyser ses ressorts, sa portée.
Etude de la langue : Syntaxe : Phrases interrogatives et exclamatives : consolidation, les mots interrogatifs, les mots exclamatifs. En lien avec la lecture :/ La progression du dialogue théâtral : question/réponse, développement du thème et du propos, champ lexical, reprise pronominale... Notion de situation d’énonciation : temps du discours, emploi des modes verbaux, CC lieu (consolidation) CC temps. Découverte de la modalisation : expression d’un point de vue critique. / En lien avec l’oral : Le théâtre, un texte écrit destiné à l’oral : approche des spécificités de la langue écrite et de la langue orale.
Ecriture : Ecrits d’invention : écriture de dialogues théâtraux comiques avec réinvestissement du travail fait en lecture et en étude de la langue. Poursuite d’un travail d’élaboration du texte en plusieurs étapes avec enrichissements et corrections successifs dont on garde la trace. / Ecrits de travail pour rendre compte d’une lecture ou d’un spectacle vu (récit, écrit critique, description d’un décor, carte mentale simple pour schématiser les relations entre les personnages…) / Les fonctions de l’écrit : pourquoi fixer un texte de théâtre, histoire du droit d’auteur...
Oral : Mise en voix, jeu théâtral, tentatives de mise en scène des extraits étudiés. / Oralisation des textes théâtraux écrits par les élèves : percevoir les spécificités de la langue théâtrale à la frontière de l’écrit et de l’oral. / Jeux théâtraux divers pour prendre conscience de l’importance du non verbal dans la communication orale.

3. Regarder le monde, inventer des mondes : imaginer des univers nouveaux

Problématique : Comment l’imaginaire et la fantaisie nous conduisent-ils à l’observation du réel ?

CorpusObjectifs
• Un conte merveilleux (lecture intégrale) / Extraits d’utopies ou de romans d’anticipation, un groupement de poèmes ou de récits proposant une reconfiguration poétique de la réalité. / • Images fixes proposant une vision originale ou surprenante de la réalité, images mobiles : extraits de films créant des univers imaginaires Découvrir des textes et des images relevant de différents genres et proposant la représentation de mondes imaginaires, utopiques ou merveilleux / Être capable de percevoir la cohérence de ces univers imaginaires / Interroger les fonctions de ces récits et leur réception / Approfondir les connaissances sur le récit et le genre du conte
Lecture : Identifier les caractéristiques du genre du conte (schéma narratif notamment). / Caractériser le personnage du héros et ses relations avec les autres personnages. / Identifier les ressorts du merveilleux dans le conte. / Distinguer utopie et anticipation et percevoir les caractéristiques de chacune. / Identification des éléments structurant la description : le héros ou le décor.
Etude de la langue : Verbe : Temps du récit, valeur des temps (consolidation) / Syntaxe : L’expansion du nom (épithète, attribut, CDN, apposition), les accords au sein du groupe nominal, en lien avec le portrait du héros ou la description d’un univers imaginaire. / En lien avec la lecture : Eléments linguistiques de cohésion textuelle (connecteurs spatio-temporels, reprises pronominales). Lexique, stylistique et création d’un univers merveilleux. Notion de versification (si le corpus choisi comprend des poèmes, bien sûr).
Ecriture :Rédaction de textes narratifs et/ou descriptifs appartenant à des genres variés en fonction des genres des textes étudiés, avec réinvestissements des apports du travail fait en lecture, en étude de la langue, corrections et enrichissements successifs. / Le brouillon et ses usages, travail à partir de brouillons d’écrivains mettant en évidence la construction progressive d’un univers particulier. / Carte mentale simple pour schématiser les relations entre les personnages d’un conte lu de façon autonome ou pour synthétiser les procédés de création d’un univers particulier sur une image fixe (écrits de travail pour préparer une intervention orale)
Oral : Présentation orale d’un document iconographique en lien avec le questionnement en mettant en avant sa dimension merveilleuse ou utopique. / Présentation orale de l’intrigue, des personnages, d’un récit merveilleux ou d’anticipation, lu de façon autonome, à partir d’un écrit de travail. / Mise en voix de textes poétiques : rendre compte par l’intonation des effets de surprise produits par le texte, des marques de ponctuation. / Confrontation orale avec les pairs des pistes d’interprétation personnelles à propos des textes ou des images.

4. Agir sur le monde : Héros/héroïnes et héroïsmes

Problématique : pourquoi l’humanité a-t-elle besoin de héros ?

CorpusObjectifs
• En lien avec la programmation annuelle en histoire (thème 2 : Société, Église et pouvoir politique dans l’occident féodal, XIe-XVe siècle), des extraits d’œuvres de l’époque médiévale, chansons de geste ou romans de chevalerie / • Des extraits d’œuvres épiques, de l’Antiquité au XXIe siècle. / • On peut aussi exploiter des extraits de bandes dessinées ainsi que des films ou extraits de films mettant en scène des figures de héros ou d’héroïnes. On peut également s’appuyer sur l’iconographie antique, les représentations picturales plus tardives des mythes abordés, sur les enluminures des manuscrits médiévaux. Découvrir le registre épique et l’évolution ou la permanence de la figure du héros. / Comprendre la dimension exemplaire du héros. / Comprendre la portée symbolique des actions du héros, les valeurs collectives qu’il incarne.
Lecture : Identifier le genre du texte : roman ou poème. / Identifier le registre épique et connaitre ses principales caractéristiques. / Situer les documents dans leur contexte historique et culturel. / Mettre en lien le travail entre les textes et la lecture des images fixes ou mobiles pour interpréter les documents. / Percevoir un effet esthétique (des documents textuels ou iconographiques), savoir l’expliciter et en identifier les sources.
Etude de la langue : Syntaxe : CC de manière et de moyen. L’expansion du nom (consolidation et ajout de la proposition relative). Phrase complexe : aborder la subordination. / Lexique et stylistique : valoriser ou déprécier, l’hyperbole. / Histoire de la langue : de l’ancien français au français moderne.
Ecriture : Comprendre le rôle de l’écriture, histoire de l’écriture et de ses usages : passage de la copie à l’impression, ses conséquences et son influence à l’époque des Grandes Découvertes ; le témoignage historique écrit et son importance. / Du cahier de bord du voyageur au cahier de brouillon de l’élève, comprendre l’importance de la trace écrite : apprendre à reformuler la consigne et les attendus du sujet, apprendre à modifier son texte et à l’enrichir à partir d’un premier jet. / Connaissance des caractéristiques du texte narratif et/ou descriptif. / Rédaction de textes narratifs ou descriptifs rendant compte d’un contexte historique et géographique précis, exploitant le vocabulaire nouveau. / Mobiliser le travail fait en étude de la langue, notamment compléments circonstanciels de lieu et de manière, la conjugaison du passé simple et de l’imparfait et leur emploi cohérent, emploi adéquat de la ponctuation expressive et des types de phrases.
Oral : Présenter un personnage héroïque à partir d’un écrit préparatoire en hiérarchisant les informations. / Mise en voix des textes lus en cherchant à transmettre une émotion à l’auditoire. / Présenter un document iconographique en hiérarchisant les informations. / Echanges préparés avec les pairs sur la notion d’héroïsme, la comparaison de différents personnages...

Autres articles de la rubrique Le français en collège