Budget et rentrée 2018

Programmes du collège - devoirs de vacances

Le travail de titan que représentent l’appropriation et la mise en œuvre des nouveaux programmes sur les quatre niveaux à la rentrée constitue en soi une raison de faire grève le 8 septembre.

Avec les nouveaux programmes applicables dès cette rentrée sur les quatre niveaux simultanément, les collègues exerçant en collège – ou susceptibles d’y exercer dans l’année (TZR, contractuels...) – auront consacré une part importante de leurs vacances à élaborer de nouveaux cours, à réfléchir à l’évaluation des élèves, aux parcours, aux EPI, à l’AP, à l’EMI... Pour le SNES-FSU, l’imposition de ce calendrier reste inacceptable.

TENSIONS MULTIPLES

L’inquiétude est grande pour de nombreux collègues qui vont découvrir à la rentrée les niveaux qu’ils devront prendre en charge, la répartition des contenus effectuée ou à prévoir pour les différents niveaux de chaque cycle, un emploi du temps avec de l’AP ou des EPI pris sur les horaires disciplinaires – et dans de nombreux cas non souhaités –, ce qui nécessitera de retravailler les cours prévus. D’autant que certains programmes sont très mal définis en termes d’attendus et que l’écriture par cycle rend le travail de conception, en l’absence de temps de concertation entre les collègues, plus complexe encore.
Quant aux documents d’accompagnement, ils sont très inégaux suivant les disciplines, réinterprètent parfois les programmes, ce qui crée de la confusion. En outre, dans certaines disciplines, les élèves n’auront pas de manuel : les crédits octroyés ont été insuffisants pour assumer leur coût (moins de 50 € par élève). Au-delà, certaines équipes ont souhaité différer cet achat au vu des contenus proposés, dont certains ont fait polémique en fin d’année scolaire dernière.
Tout en continuant à demander l’abrogation de la réforme du collège, et en appelant à la grève le 8 septembre, le SNES-FSU appelle à la résistance pédagogique en discutant de ses propositions collectivement notamment lors d’une réunion syndicale de prérentrée : pour le cycle 4, proposition de repères annuels ou de réflexions à mener avec les collègues, refus de toute globalisation des horaires du « bloc » SVT-physique-technologie et des enseignements artistiques, de toute modulation des horaires d’un niveau à l’autre, de toute mention de l’AP et des EPI dans les emplois du temps... Voir le détail des propositions sur les programmes

Autres articles de la rubrique Budget et rentrée 2018

  • Vérifier son « État VS »
    L’État VS (ventilation du service) est le récapitulatif officiel du service d’enseignement. Il doit vous être soumis pour approbation et signature, avant transmission au rectorat, par le chef... Lire la suite (Septembre 2016)
  • Second degré : retour des suppressions d’emplois
    Les grandes orientations pour l’éducation nationale sont maintenant connues. Dans le second degré , 2600 emplois de stagiaires sont supprimés alors que, depuis 2009, les effectifs d’élèves ne... Lire la suite (18 octobre)
  • Conditions de rentrée 2017 : classes surchargées !
    Avec 50 000 élèves supplémentaires attendus à la rentrée 2017, le second degré a connu une nouvelle explosion de ses effectifs après l’augmentation de 43 000 de la rentrée précédente. Depuis 2009, les... Lire la suite (19 septembre)
  • Les enjeux de la rentrée 2017
    La répartition entre les académies des postes d’enseignants, de CPE et de personnels médicaux sociaux a été présentée le 15 décembre dernier au comité technique ministériel. L’occasion pour la ministre de... Lire la suite (12 janvier)
  • Consignes de sécurité
    Après avoir publié conjointement le 29 juillet 2016, une « instruction relative aux mesures de sécurité dans les écoles et les établissements scolaires à la rentrée 2016 », les ministères de l’Éducation... Lire la suite (Août 2016)