Enseignements artistiques

Projets de programmes d’Education musicale

Ces programmes sont dans la logique des précédents, mais on été énormément simplifiés.
L’absence de réels repères de progressivité va continuer à mettre les collègues en difficulté, et particulièrement les nouveaux entrant dans le métier, les collègues TZR et ceux qui changent régulièrement d’établissement.
Cette première analyse sera complétées par des analyses plus poussées. Le SNES est en train de rédiger des amendements.

Cycle 3
Programme déroutant, très peu précis. Il y a de fortes chances que les enseignants d’éducation musicale en classe de 6ème , déroutés par cette simplification, continuent à mettre en œuvre les programmes en vigueur depuis 2008…
Il manque la dimension "culture artistique "dans les compétences travaillées.
Au cycle 3 (qui comprend la classe de 6ème), il n’y a plus de référence à la notion de séquence, ni de question transversale qui permettait de faire du lien entre toutes les activités du cours et entre les différentes oeuvres, thèmes, questions travaillés.

Cycle 4 :
Même problème qu’au cycle 3 : plus de référence à la notion de séquence, ni de question transversale qui permettait de faire du lien entre toutes les activités du cours et entre les différentes oeuvres, thèmes, questions travaillés.
La partie « compétences travaillées" est très courte »et mérite d’être enrichie.

Ce programme est extrêmement simplifié par rapport aux programmes de 2008 et déroutant dans sa construction.

La grande liberté dans le choix des contenus n’est pas gérable par tous les enseignants, et nécessite un travail de conception qui pourrait être facilité : nous demandons des repères annuels souples suggérant des pistes de travail porteuses d’enjeux notamment en fonction de l’âge des élèves (il ne s’agit pas d’imposer des thématiques carrées ni des œuvres).
Des pistes de travail annuelles pourraient être « obligatoires » et deux ou trois laissées au libre choix des enseignants.
Exemples possibles : En 5ème l’une des deux séquences obligatoires pourrait permettre d’aborder les métissages musicaux, l’autre pourrait permettre d’associer la musique à un autre domaine artistique : « musique et arts du visuel », « musique et arts du spectacle vivant », « musique et art du langage » (travail interdisciplinaire possible avec les arts plastiques, l’EPS, le français, les langues vivantes).
En 4ème l’une pourrait permettre d’aborder les risques auditifs, l’autre la diversité des voix en lien avec la physiologie de la voix (travail interdisciplinaire possible avec les SVT)
En 3ème l’une pourrait permettre d’aborder la protection et la diffusion des œuvres musicales, les droits d’auteur ; l’autre différentes fonctions de la musique (sociale, historique, mémorielle, publicitaire….)

Programme d’histoire des arts
Le programme est très dense, le préambule est ambigu au cycle 4 sur la place de l’histoire des arts dans les enseignements artistiques. Au cycle 3, l’histoire des arts reprend les objectifs du PEAC. Un programme d’histoire des arts est-il nécessaire alors qu’il n’y a pas d’heures dédiées à cet enseignement ? Pourquoi l’histoire des arts n’est-elle pas intégrée au référentiel concernant le parcours d’éducation artistique et culturelle ?

Autres articles de la rubrique Enseignements artistiques