Etudiant Avenir Professeur (EAP2)

EAP - FAQ

Questions les plus fréquentes : Depuis que je...

Questions les plus fréquentes :


Depuis que je suis étudiant(e) il m’est arrivé de manquer des cours à la fac, le fait d’être apprenti(e) changera-t-il quelque chose ?

Une fois apprenti(e), la présence en cours à l’université fait partie du temps de travail
rémunéré : tout manquement à l’assiduité en cours est équivalent à une absence injustifiée du lieu de travail les manquements répétés à l’obligation d’assiduité peuvent conduire à la rupture du contrat d’apprentissage.

Une fois la licence acquise, en tant qu’ex-EAP 2 suis-je assurée d’avoir une place en
master pour préparer le concours, en MEEF "ordinaire" ou en MEEF "en alternance" ?

Non, "à l’issue de son contrat d’apprentissage, l’étudiant pourra se porter candidat" à une inscription en master, ni plus ni moins que s’il n’a pas été apprenti.

Quand j’aurai réussi le concours et que je commencerai ma carrière de prof, ces années d’apprentissage dans l’Education nationale seront-elles prises en compte (reclassement) ?

Non.

Si je veux quitter l’apprentissage au cours de mon contrat, quelle que soit la raison
(affectation trop éloignée, mésentente avec le tuteur, surcharge de travail, déménagement ou changement d’université, ou si finalement l’enseignement ne me plait pas…), est-ce possible et dans quelles conditions ?

Rupture du contrat possible sans avoir de motif à donner, de la part de l’apprenti comme de l’employeur, dans un délai de 45 jours ouvrables après la signature (environ 2 mois). Au-delà, soit il y a rupture amiable d’un commun accord apprenti/rectorat, soit la rupture doit être obtenue via le tribunal des prud’hommes, "pour faute grave ou manquements répétés de l’une des parties à ses obligations" (= pour l’EAP 2 il faut prouver que le rectorat est fautif), ou pour inaptitude de l’apprenti.
A vérifier localement

Sera t-il possible d’effectuer 2 demi-journées par semaine dans l’établissement scolaire, sans manquer des cours inscrits à l’emploi du temps universitaire ?

Pour le ministère, "les deux demi-journées doivent être compatibles avec l’emploi du temps de l’étudiant". Mais il est difficile pour les universités d’organiser des emplois du temps particuliers pour quelques étudiants/apprentis. Trouver 2 demi-journées
où l’apprenti n’a ni cours ni TD, où l’établissement scolaire d’accueil fonctionne et où le maître d’apprentissage fait cours à ses classes, peut s’avérer compliqué, surtout en cours d’année. Exemple du bricolage qui en découle, certains recteurs annoncent : "Le temps de présence en milieu professionnel est fixé par le chef d’établissement selon l’emploi du temps du maître d’apprentissage, le reste du temps (sic) à l’université" = dans ce cas l’apprenti(e) ne bénéficie pas de la formation complète promise ("théorique" en fac + "pratique" en établissement), et parce qu’il manque des cours, risque d’échouer aux examens. Le lieu d’affectation en établissement est censé être "proche géographiquement du lieu de formation universitaire".
Certains rectorats précisent : affectation proche de l’université "dans la mesure du possible"…

Quel transports pour aller assurer ces 2 demi-journées dans l’établissement ?

Une fois apprenti, ai-je encore le choix entre contrôle continu et examen terminal ?

Vérifier auprès de l’université. A priori, un apprenti étant salarié risque d’être
automatiquement basculé vers l’examen terminal. Les apprentis ont droit en tout et pour tout à 5 jours de congés pour préparer et passer les examens menant au diplôme, dans le mois précédant les épreuves.

J’ai l’intention de partir en ERASMUS au cours de mes études, si je signe comme apprenti, pourrai- je partir quand même ?

ERASMUS existe depuis longtemps pour les étudiants; pour les apprentis les possibilités de partir se former à l’étranger sont embryonnaires : vérifier auprès de l’université ce qu’il en est. Une fois apprenti, je ne relève plus de la Sécurité Sociale étudiante mais du régime général : pour ma couverture Sécurité Sociale, je dois donc m’affilier auprès de la CPAM de mon domicile.

Dans quelles conditions (délai, coût ?) vais-je passer de l’un à l’autre, en matière de Sécurité sociale comme en matière de complémentaire ?

Je bénéfice actuellement d’une bourse sociale et d’un logement en résidence universitaire via le CROUS.

Si je signe comme apprentie, ma bourse sociale s’arrête, mais qu’en est-il de ma chambre du CROUS ?

A vérifier auprès du CROUS.

Je ne suis pas boursière sociale, mais je bénéficie d’une aide du FNAU. Si je signe comme apprentie, puis-je encore percevoir cette aide, ou non ? Et si non, dois-je
rembourser tout ou partie de l’aide annuelle FNAU que j’ai perçue ?

A vérifier auprès d’un Assistant Social du CROUS.

Je bénéficie actuellement de la CMUC (complémentaire santé de l’Etat, gratuite, accessible notamment aux étudiants bénéficiant du FNAU et aux étudiants indépendants de leurs parents et touchant moins de 8 645€ par an). Si je signe comme apprentie, conserverai-je le bénéfice de la CMUC ?

A vérifier auprès d’un Assistant Social du CROUS.

Boursière ou non, je bénéficie d’une aide sociale via le Fonds de Solidarité et de
Développement des Initiatives Etudiantes (FDSIE) de mon université. Si je signe comme apprentie, conserverai-je cette aide ?

A vérifier auprès d’un Assistant Social ou du bureau de la vie étudiante de l’université.

Je bénéficie actuellement d’une bourse versée par la Région, le Département ou ma
commune. Si je deviens apprenti, pourrai-je conserver cette bourse ?

Consultez la collectivité qui vous a accordé cette bourse en tant qu’étudiant(e).

Si je quitte l’apprentissage en cours d’année, est-ce que je retrouve mon statut d’étudiant, et éventuellement ma bourse sociale ?

A vérifier avec l’université et le CROUS.

Autres articles de la rubrique Etudiant Avenir Professeur (EAP2)