Éditos

Qui bloque ?

L’insupportable discours des soutiens du gouvernement se développe autour deux axes : les organisations syndicales (et en premier lieu la CGT) qui appelleraient au blocage du pays seraient les ennemis du Peuple dont l’avenir serait le seul souci de M.Valls, démocrate convaincu ; ne pas se rassembler autour du parti au pouvoir, ce serait faire le lit de l’extrême droite.

Refleurissent alors les sempiternels arguments du type « les français pris en otage », « une minorité qui veut bloquer le pays », etc…qui n’honorent pas ceux qui les utilisent.
En fait, c’est une minorité qui veut imposer ses réformes : loi travail rejetée par plus de 2 français sur 3, collège2016 soutenue par deux syndicats qui, à eux deux, ne recueillent pas plus de 20% aux élections professionnelles chez les personnels d’enseignement des collèges et des lycées…

Au risque de se couper de sa propre majorité, le gouvernement s’entête dans sa stratégie d’affrontement des forces progressistes qui refusent de livrer ce pays à la dictature de la finance et du marché et portent des projets alternatifs.

Le SNES et la FSU, dénoncent les discours stigmatisants et clivants, habillages médiatiques visant à esquiver les débats de fond quant aux orientations sociales et économiques à prendre. A la place qui est la leur, ils continuent de s’engager dans ce mouvement social salutaire pour l’avenir du pays. Ils s’engageront dans la votation citoyenne et appellent à la manifestation nationale du 14 juin décidée par l’interprofessionnelle.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Rentrée en résistance
    Comme à chaque rentrée, le plaisir de retrouver collègues et élèves est là, ainsi que la volonté de bien faire nos métiers. Mais le contexte si particulier de crainte des attentats, de... Lire la suite (28 août)
  • L’urgence d’une Europe plus sociale
    Le Brexit ouvre une période de turbulences économiques et financières importantes pour le Royaume-Uni même si à terme, il est probable que ses relations économiques et commerciales avec les pays de... Lire la suite (25 juin)
  • 19 mai : grève et manifestations
    La France vit actuellement une situation surréaliste, dirigée par un gouvernement répétant en boucle que tout va mieux tandis que monte la colère sociale et que se déchire la majorité présidentielle.... Lire la suite (17 mai)
  • 10 mai...
    La gauche socialiste française avait ses 10 mai d’espoir : décision de mener le gouvernement de Front Populaire en 1936, élection de François Mitterrand en 1981. Elle a maintenant celui de... Lire la suite (11 mai)
  • Assises de la Refondation : donner de la voix
    Les 2 et 3 mai prochains, le ministère de l’Education nationale organise les "assises de la refondation". Au programme : anciens ministres, parlementaires et thématiques larges : réussite,... Lire la suite (22 avril)