ACTIONS ACTUALITÉS

RETRAITÉS DU SNES

RÉUNION DES RESPONSABLES ACADÉMIQUES 25 ET 26 JANVIER 2016

Ordre du jour :

- point sur la situation
- retour sur les congrès départementaux fédéraux
- le congrès du SNES
- FGR-FP

BREFS RAPPELS DU CONTEXTE

Crise économique, sociale, politique avec un fort taux de chômage, désastre électoral, état d’urgence, situation catastrophique des migrants notamment à Calais, attaques contre les syndicalistes… le contexte est difficile, nauséabond et ce alors que le mvt syndical reste divisé (action du 26-01).
Pour les retraités : baisse du pouvoir d’achat (aumône de revalorisation), coût de la MGEN
Vote des lois sur le vieillissement et sur la santé : faute des moyens nécessaires la première n’aura que très peu d’effet : toutes les associations en conviennent, la seconde voit remis en cause le tiers payant tel que prévu.A venir la loi sur la fin de vie de portée limitée.
Le mouvement syndical ne se porte pas bien, et pourtant devant la situation il ne saurait rester inactif.
L’intersyndicale à laquelle appartient la SFRN-FSU, se réunit le 29 janvier pour finaliser les projets d’action proposés le 18-12-2015 : demande d’audience au ministre des finances et actions diversifiées le 10 mars sur le pouvoir d’achat.
Débat autour de la laïcité, de la manifestation du 30 janvier ( état d’urgence et réforme constitutionnelle), Calais, « Good Year »,désespérance dans les villes »populaires », recul social et humiliation d’une certaine partie de la population, MGEN, CARSAT,, Service Civique ,politique criminelle du gvt, les retraités, « lanceurs d’alerte », projet de courrier sur la retraite additionnelle proposée par Lille…)
Alors que la situation exige des adhérents et des militants en plus grand nombre, la syndicalisation des retraités recommence à baisser.

PRÉPARATION DU CONGRES NATIONAL FSU :

bilan des congrès départementaux.
De nombreux départements ont adressé les contributions. Un constat général : la préparation et même les congrès départementaux n’ont pas fait le plein des militants attendus, loin de là.

Thèmes 2-3 ont été enrichis avec les apports souvent effectués par les retraités, notamment sur les questions de protection sociale. Des questions lourdes sont en débat, le corpus supposé aider la préparation a souvent été peu utilisé ce qui a autorisé de larges réécritures du texte sur les pensions, la fiscalité, les exonérations, la protection sociale, la MGEN, un lieu de concertation où les retraités et leurs OS puissent s’exprimer devant les autorités... Débat autour de la notion de salaire ou traitement continué dans le thème 2.
Mais la réflexion reste souvent au milieu du gué. Crédits impôts santé : que propose-t-on ? En fait on a bien posé l’essentiel des revendications. On a été présents dans les congrès départementaux mais comment porter ces questions et les faire porter par les actifs ? On est ferme sur les principes mais il y aussi une question de stratégie. Comment on avance ? Avec quels alliés ?
ex : assurance maladie 100%. On ajoute « en attendant ... » or peut-on/faut-il encore introduire cette étape systématiquement ? Il faut argumenter sur le coût des mutuelles et complémentaires : plus on multiplie les sources, plus on a de frais de gestion, 100% sécu, c’est le moyen de faire des économies ... (les frais de gestion couvrent les manques de la SS)

Thème 4 : concernant le syndicalisme retraités, certains amendements sur la place ou même le rôle des retraités dans la FSU relèvent de modifications statutaires qui portent sur l’architecture générale de la FSU ( les SN-les courants de pensée- SD) Ils soulèvent parfois de réelles questions dont le groupe national « Actifs-retraités » a vocation à se saisir .La présence de délégués de tous les SN à la SFRN figure dans le texte fondateur , tous les SN ont leur donc leur mot à dire sur toutes les questions . La place des retraités dans la SN, ds la fédération reste toujours un objet de réflexion.

CONGRES DU SNES

Les documents préparatoires seront disponibles la semaine prochaine
Toute la réflexion préparatoire au congrès fédéral sera mobilisée, même si l’architecture du texte et des thèmes est différente. Ainsi, la retraite ne sera évoquée que dans le thème 2.
[Rappel : les contributions pour le Congrès du SNES se feront uniquement sous forme numérisée]

LE SE-UNSA QUITTE LA FGR

Premier temps : débat avec les seuls militants SNES.
Rappel de l’historique jusqu’au vote par le SE-UNSA, le 19 janvier 2016, du départ du SE retraités de la FGR-FP, à partir du 1er janvier 2016. Au SE-UNSA, les retraités n’ont pas le droit de vote, les décisions sont prises par les actifs. Le Conseil National du SE-UNSA a donc voté le départ de 14000 retraités de la FGR. Officiellement le BN de la FGR-FP a reçu sous pli recommandé la décision du SE, le 25-01-216 et a convoqué une CE extraordinaire pour le 2 mars 2016.

Frédérique Rolet, souligne l’intérêt de la FGR-FP, et la nécessité de rapidement discuter.
ll nous revient aussi d’agir pour que les CE de la FGR-FP se réunissent et mandatent leur Régional à la CE extraordinaire du 2 mars.
Les échanges à notre réunion témoignent de l’intérêt porté à la FGR, malgré des difficultés selon les départements et de la nécessité de consulter le plus largement les retraités
C’est au final le bureau National du SNES informé par les élus retraités, et où ils disposent d’un siège, qui mandatera ses représentants à la CE extraordinaire du 2 mars.
Accord de tous les présents sur les démarches syndicales proposées au niveau FSU et SNES dans les jours à venir
Une publication (un 8 pages) sur la FGR-FP est prévu pour la fin mars, en direction de tous les syndiqués SNES.

Information régulière est faite au SG du SNES et à Bernadette Groison.
Vous avez reçu à cet égard la note de Bernadette Groison. La circulaire de la FGR-FP annonce officiellement le retrait du SE mais aussi que le fichier du Se ne peut plus être utilisé par la FGR et que les adhérents du SE pourront adhérer directement. Elle fait des propositions pour l’avenir, invitant les CE départementales à se prononcer. Les sections départementales et/ou académiques de retraités doivent être saisies de ces questions avant le 1er mars.

Débat FGR –FP
avec Michel Salingue, le SNETAP, le SNPI, le SNASUB, le SNESUP
Contacts avec militants FGR dont Annick Merlen et J. Maurice qui veulent rester à la FGR : ils devraient créer une association ce qui est possible dans les statuts de la FGR : syndicats /groupements ou AD.
Rappel : environ 30 départements FGR ont un dirigeant FSU et la FSU n’est pas majoritaire à la CE nationale. FSU a désormais un peu plus d’adhérents que l’UNSA ce qui explique le changement de direction à Poitiers en 2014.
De nombreuses interrogations.
A la CE exécutive du 2 Mars les adhérents du SE seront-ils encore membres ? C’est le syndicat qui a démissionné et non les adhérents ... Selon les statuts, les élus conservent leurs mandats jusqu’à renouvellement.
Dissolution de la FGR-FP ? 2/3 des adhérents peuvent dissoudre la FGR lors d’un congrès extraordinaire. Cela ne semble pas possible au Congrès de Caen. Les statuts sont vagues sur la dévolution des biens.
que se passe-t-il quand FGR est représentée par l’UNSA dans les CODERPA ?
que va-t-il se passer ds les CE départementales à direction SE, quid de la trésorerie ? Le SG a la signature des comptes.
Ne peut-on pas ouvrir la FGR-FP à la FPT (le Snuter- FSU ?) ou hospitalière ? à d’autres forces syndicales ?

Congrès FGR-FP

Le calendrier est intouchable mais des modifs sur la motion revendicative pourront être faites dans les textes dans le 2è navette (retour) de mai

Perspectives
Oeuvrer pour conserver l’outil original et unitaire qu’est la FGR-FP est l’option retenue par l’ensemble des intervenants. Il s’agit de reconstituer l’outil avec les forces qui refusent son démantèlement, celles qui pourraient le renforcer …I

Informer, consulter, faire remonter toutes informations et poursuivre la préparation du congrès de Juin en cours dans des départements, autant que faire se peut.
La CE exceptionnelle du 2 mars prendra des décisions qui seront immédiatement communiquées à tous
Un rappel : dans les départements comme au niveau national, les membres élus sont à différencier de ceux qui sont désignés par leur syndicat (par exemple au CODERPA ...)

Marylène Cahouet avec les notes de Mireille Breton et de Annie Eveno.

Autres articles de la rubrique ACTIONS ACTUALITÉS

  • Relevé des conclusions
    Relevé des conclusions Réunion du Groupe des 9 Présence de toutes les organisations 1. Journée du 29 septembre Accord unanime pour apprécier positivement les initiatives variées du 29 septembre... Lire la suite (23 octobre)
  • Relevé de conclusions de la SFR-N
    Relevé de conclusions de la SFR-N du 13/10/2016 Excusés : J-M Le Canu, J. Toutain Nous faisons un tour de table de présentation pour les nouveaux en expliquant la composition de la SFRN : en plus... Lire la suite (23 octobre)
  • Rencontre au Sénat avec le sénateur Dominique WATRIN
    Dominique Watrin était accompagné de la sénatrice de l’Isère Annie David. Le sénateur a expliqué d’emblée la finalité de cette rencontre : entendre les organisations syndicales des retraités, leurs... Lire la suite (23 octobre)
  • COMPTE RENDU D’AUDIENCE
    Compte-rendu d’audience Jeudi 29 septembre, groupe des « 9 » avec le cabinet de Marisol Touraine L’intersyndicale des « 9 » a été reçue pendant une heure et quart par Benjamin Ferras, conseiller de la... Lire la suite (1er octobre)
  • ACTION DU 29 SEPTEMBRE
    Appel des 9 organisations de retraités et retraitées Mobilisation le 29 septembre pour une véritable revalorisation de nos retraites et pensions dès le 1er octobre 2016 Une nouvelle fois dans... Lire la suite (8 septembre)