Communiqués

Rapport Pochard : « à rebours » des réalités et des besoins du métier d’enseignant !

Rapport Pochard
« à rebours » des réalités et des besoins du métier d’enseignant !

Pour relancer la démocratisation, il est nécessaire d’améliorer la condition enseignante et de prendre en compte les évolutions du métier. C’est à partir des missions des enseignants, des objectifs communs à tous les élèves, qu’une réflexion sérieuse aurait pu s’engager sur le métier d’enseignant. Le SNES a fait des propositions en ce sens.

Le rapport POCHARD a préféré une approche gestionnaire, éclatant le métier en tâches sans articulation, prônant l’individualisation, une évaluation peu soucieuse du cœur du métier, la quasi disparition d’outils collectifs en matière de rémunérations et de service. Plus soucieux d’étendre les missions des enseignants que de penser des modalités aptes à favoriser le travail collectif, le rapport fait l’impasse sur les équipes éducatives (CPE, CO-Psy, surveillants, équipes pluri-professionnelles), propose d’ajouter au service de nouvelles tâches, d’allonger le temps de travail, au lieu de libérer du temps comme le demandent les personnels.

De même, en prônant une bivalence au collège – et notamment en ZEP !-. Il refuse de reconnaître la qualification et prend le risque d’une augmentation de la charge de travail.

Quant aux pistes proposées en guise de revalorisation salariale, elles se résument aux heures supplémentaires, développées au détriment de l’emploi, alors que des milliers de non titulaires de l’Education nationale sont au chômage. Les carrières enseignantes seraient soumises à l’individualisation et dépendraient pour l’essentiel des chefs d’établissement.

En résumé, mis à part quelques pistes, très limitées, reprises des propositions du SNES, comme les pré-recrutements, quelques aménagements pour les fins de carrière et l’instauration de temps de respiration professionnelle, le rapport ne remplit pas ses objectifs d’amélioration et de revalorisation du métier d’enseignant.

Si le ministre de l’Education nationale souhaite que l’on ouvre des négociations sur la revalorisation du métier, il lui faudra entendre les revendications portées par les personnels dans les grèves et les diverses mobilisations.

Paris, le 5 février 2008

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • Le SNES-FSU enquête sur la réforme du collège
    S’il est trop tôt pour faire un bilan des effets de la réforme collège 2016 sur les élèves, il est déjà possible de regarder comment les établissements se sont organisés avec les nouveaux horaires et les... Lire la suite (21 septembre)
  • Réforme de l’évaluation des enseignants
    Le ministère envisage de développer l’accompagnement individuel et collectif des personnels pour recentrer l’évaluation sur l’aide et le conseil et permettre les échanges de pratiques professionnelles.... Lire la suite (19 septembre)
  • Grève du second degré
    Quels que soient les propos de la Ministre de l’Éducation, les faits ne mentent pas : nous sommes loin d’une rentrée apaisée. Les personnels du second degré ont pu mesurer à l’occasion de la rentrée... Lire la suite (8 septembre)
  • Tous en grève le 8 septembre
    La rentrée 2016 devrait voir mise en œuvre la réforme du collège imposée par le gouvernement alors même qu’elle est toujours contestée par la majorité des personnels du second degré. Ces derniers qui ont... Lire la suite (30 août)
  • Conférence de presse de rentrée
    Veuillez trouver ci-joint le dossier de la conférence de presse qui a eu lieu le vendredi 26 août.Lire la suite (26 août)

Mots-clés