Communiqués

Réforme de la Formation des enseignants : il faut changer de méthode de travail !

Afin de ne pas reproduire les erreurs commises par le gouvernement précédent lors de la réforme de la masterisation, le SNES-FSU avait demandé la tenue de réunions associant les organisations syndicales et les représentants du ministère de l’Education nationale et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche.
Or, la préparation de la réforme se fait toujours de façon dissociée.

Un document sur le « cadrage national des formations liées aux métiers du professorat des 1er et 2nd degré et de l’Education » est en cours d’élaboration. Il est censé prendre appui sur les « référentiels métiers » soumis, eux, aux organisations syndicales.

Le SNES-FSU, consulté par le ministère a dit son opposition à la teneur de ces « référentiels métiers », à la fois lourds et composites.
Mélangeant principes, missions et compétences, ces référentiels sont aussi construits en fonction de deux finalités, d’une part l’évaluation des stagiaires et d’autre part les compétences à acquérir tout au long de la carrière. Il préjuge ainsi des discussions futures sur l’évaluation des personnels d’Education comme du contenu des épreuves de concours.

Le SNES-FSU rappelle son exigence d’une formation articulant les différentes dimensions du métier (didactique, épistémologique…) et construisant progressivement des savoirs professionnels s’appuyant sur la recherche.
Le contenu des formations en 1ère année de Master (M1) doit rester centré sur les savoirs disciplinaires afin de permettre à des étudiants ayant fait le choix tardif du professorat de s’engager dans les masters « Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation » comme d’autoriser toutes les réorientations ou prolongation d’études.

De même, le document sur les maquettes de concours est lui aussi en préparation et laisse envisager un concours dans lequel l’équilibre de ces différentes dimensions n’est pas respecté, particulièrement au détriment des savoirs disciplinaires.

Le SNES-FSU renouvelle donc sa demande d’une réunion de travail associant l’ensemble des acteurs de la réforme et traitant avec cohérence et transparence l’ensemble des enjeux de cette réforme.

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • La Cour des Comptes cible à nouveau les enseignants
    La Cour des Comptes a publié son rapport « Gérer les enseignants autrement. Une réforme qui reste à faire ». Elle y égrène, comme chaque année, un certain nombre de poncifs habituels de la pensée libérale... Lire la suite (4 octobre)
  • Budget 2018
    Les grandes orientations du PLF 2018 ont été rendues publiques. Dans le second degré notre ministre exprime tout son art de la soustraction invisible : les suppressions de postes sont à l’ordre du... Lire la suite (28 septembre)
  • Conseil supérieur des programmes
    Si le fonctionnement du CSP a notamment souffert du temps politique dans lequel ses travaux se sont inscrits et de l’absence de réflexion sur l’articulation entre les programmes du collège et du... Lire la suite (27 septembre)
  • Journée mondiale des enseignants 2017
    La Journée Mondiale des Enseignants s’articulera cette année autour du thème « Enseigner en liberté, Autonomie Professionnelle ». Il s’agira de promouvoir la Recommandation Organisation Internationale du... Lire la suite (26 septembre)
  • Le MEDEF n’a pas le droit d’insulter l’Ecole
    Une campagne du MEDEF affiche son mépris pour le service public d’éducation, ses personnels et ses élèves en affirmant « Si l’école faisait son travail, j’aurais du travail ». C’est pourtant ce service... Lire la suite (20 septembre)

Mots-clés