Communiqués

Réformes de l’orientation : se mobiliser d’urgence ! Communiqué de presse SNES-FSU, SUD Education, CGT Educ’Action, SNFOLC

Les organisations syndicales, SNES-FSU, SUD Education, CGT Educ’Action, SNFOLC se sont réunies à nouveau le 18 février. Elles dénoncent la mise en place à marche forcée des réformes du lycée et de l’orientation, au détriment de l’intérêt des jeunes et du respect des missions et des statuts des personnels.
En effet, affirmer que l’amélioration du processus d’orientation est la motivation centrale de la réforme du lycée relève pour le moins d’une publicité mensongère :
• les lycéens découvriront des enseignements d’exploration réduits et des stages passerelles qui fonctionneront à sens unique, renforçant la hiérarchie des filières et les réorientations expresses dès les vacances de Toussaint !
• l’aide à l’orientation sera exclusivement assurée par des enseignants, en classe entière ou en groupe dans le cadre du tutorat.

Les conseillers d’orientation–psychologues, en dépit de leur petit nombre, œuvrent toujours pour amener progressivement les élèves à se construire en se projetant dans l’avenir et à élaborer des projets en fonction des étapes de leur développement. Mais d’autres tâches leur seraient désormais réservées : réponses sur les plateformes téléphoniques et multimédias, formations des enseignants à l’orientation y compris à l’entretien psychologique, ingénierie du Parcours de Découverte des Métiers et des Formations, prise en charge des publics déjà sortis de l’Ecole.
Cette réforme instrumentalise l’orientation pour accentuer le tri social, ajuster plus étroitement le contenu des formations et des certifications aux besoins à court terme du marché du travail et réduire les dépenses d’éducation pour le plus grand nombre. Elle fait la part belle aux organismes privés qui, grâce à de prétendues « labellisations » pourront désormais s’introduire dans l’Ecole et remplacer le service public d’orientation de l’Education Nationale, en particulier le réseau des CIO dont la restructuration s’annonce déjà dans les académies.

L’intersyndicale des conseillers d’orientation-psychologues et des directeurs de CIO :
• affirme son opposition à la réforme Chatel du lycée ainsi qu’à la réforme de l’orientation, concoctée, non pas en réponse aux besoins des élèves et des étudiants mais en référence aux recommandations d’externalisation de l’OCDE,
• se prononce clairement pour le maintien d’un service public d’orientation de l’Education Nationale, structuré autour des Centres d’information et d’orientation, dont l’implantation dans chaque district scolaire, en font de véritables services publics de proximité,
• réaffirme la nécessité de conseillers d’orientation-psychologues plus nombreux, appartenant au service public d’orientation de l’éducation nationale, renforcés dans leurs missions d’aide à l’adaptation réciproque de l’élève et de l’institution scolaire, de contribution à la réussite scolaire et universitaire et d’une aide à l’élaboration des projets d’avenir, respectueuse de la déontologie, du développement de l’adolescent et de son émancipation,
• appelle l’ensemble des Conseillers d’orientation- psychologues et des directeurs de CIO à se mobiliser avec les personnels enseignants, et les CPE, dans la grève nationale du 12 Mars et dans les manifestations pour le retrait de ces réformes et pour une prise en compte de leurs revendications
En lien avec l’intersyndicale du second degré, elle examinera rapidement les suites à donner à cette action.

Autres articles de la rubrique Communiqués

Mots-clés