Autour du Jazz

« Regards de Breizh » La Bretagne comme si vous y étiez…

Deux compositeurs ou metteurs en images se partagent cet album qui se veut tout autant une ode à la Bretagne, terre de naissance, et au jazz, à l’enfance disparue et à la musique de demain sinon d’aujourd’hui. Guy Le Querrec, photographe de jazz bien connu – qui expose -, habille le livret de ses descentes dans les paysages comme les visages pour illustrer une mémoire d’un passé présent tandis que Christophe Rocher met en musique, pour son groupe Nautilis, la même volonté d’une construction mémorielle pour exprimer le présent en l’ouvrant à toutes les perspectives d’avenir.

Jazz : Regards de Breizh

Un mélange qui ne pouvait qu’ouvrir la porte aux jeux sur les mots et les réminiscences de ces comptines qui fabriquent les madeleines de tout enfant, à commencer par le titre de l’album : « Regards de Breizh », un regard qui se construit aussi par l’écoute.

Une musique qui se veut résolument de notre temps à la fois mélancolique – la mort d’un passé qui laisse quelques traces – et la vision d’un avenir non encore déterminé. La Bretagne comme il faut la voir et l’entendre. Sans oublier les influences de Portal, Sclavis et de beaucoup d’autres. Le jazz comme on l’aime avec sa tradition, sa mémoire toujours bouleversées pour les garder vivantes, pour éviter de les enfermer dans un panthéon.

Nicolas Béniès.

« Regards de Breizh », Ensemble Nautilis/Christophe Rocher-Guy Le Querrec, Innacor Records

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • « The Oscar Peterson trio, 1957 1962 »
    Oscar Peterson, le piano dans toute sa plénitude, dans toute sa rigueur qui sait parcourir les 88 touches à la vitesse d’un champion olympique de 100 mètres. Oscar, un « Dieu » bis. « Dieu » premier –... Lire la suite (25 mai)
  • "Al Joulan ", volume 2
    Hubert Dupont, bassiste et contrebassiste, est en train de construire une musique d’un temps qui fait des explosions une manière de survivre en détruisant. Le chamboule tout est devenu le sport à la... Lire la suite (11 mai)
  • « Mes inédits », Henri Salvador
    Henri Salvador, invité de Daniel Filipacchi dans l’émission « Pour ceux qui aiment le jazz » entre janvier et juin 1958 – le temps était aux coups d’état -, s’était livré à quelques « challenges »... Lire la suite (10 mai)
  • « Smack in the Middle », The vocal side of Thad Jones »
    Le nom de cet orchestre dévoile son projet, « Vintage orchestra ». Le premier album était un hommage à Thad Jones. Un hommage bienvenu. Thad n’était pas seulement un grand trompettiste, un des plus fins... Lire la suite (10 mai)
  • L’Ascension du jazz
    Cette année le festival se situe après l’élection présidentielle mais avant la fin des élections législatives. Un contexte que ne perturbera pas le festival, seulement les festivalières et festivaliers.... Lire la suite (4 mai)