Budget et rentrée 2016

rentrée 2014

Rentrée 2014 Beaucoup d’élèves et peu d’emplois

Les établissements connaissent maintenant les moyens qui leur sont attribués pour la prochaine année scolaire et sur le terrain la « priorité à la jeunesse et à l’éducation » a une traduction bien amère.

En effet, même si certaines annonces vont dans le bon sens comme le rétablissement de la formation avec une décharge à mi-temps d’une partie des stagiaires et l’amorce d’un plan de relance pour l’Education Prioritaire, les dotations attribuées aux académies sont très loin de couvrir les besoins.

Dégradation des taux d’encadrement

Les établissements dont les moyens ont été ponctionnés lourdement entre 2003 et 2012, vont devoir faire face à une montée importante des effectifs (de l’ordre de 30 000 élèves au plan national) et font tous le constat que les dotations horaires annoncées ne permettront même pas le maintien des taux d’encadrement.

En effet, les 2 500 créations d’emplois d’enseignants du second degré sont consacrées pour l’essentiel, au rétablissement de la décharge de service des stagiaires et il reste donc moins de 1 000 emplois pour prendre en charge la hausse du nombre d’élèves, le rétablissement de l’histoire géographie en terminale S, les décharges des professeurs formateurs, la décharge dans les établissements retenus par le Ministère au titre du cœur de cible de l’Éducation prioritaire…

Les 1000 équivalents temps plein en heures supplémentaires créés pour faire face à cette hausse démographique « inattendue » vont conduire à des pressions accrues sur les collègues pour accepter les HS.

Les choix des Recteurs et des DASEN ne sont pas identiques partout mais c’est par redéploiements qu’ils opèrent pour tenter de gérer ces dotations insuffisantes. Suppressions de moyens de remplacements pourtant déjà très insuffisants, redéploiements au sein des collèges quitte à fragiliser encore plus les établissements ZEP comme dans le 92, incitation forte des chefs d’établissement à ne pas respecter les horaires élèves réglementaires dans le Nord…

Dans les établissements : intervenir et faire vivre la démocratie
Les Dotations Globales Horaires doivent être maintenant connues de tous les membres de la communauté éducative au sein de chaque établissement.

Plusieurs recteurs, laissent toute latitude aux chefs d’établissements pour tenir les conseils d’administration et les faire voter sur la répartition de cette DHG quand bon leur semble.
Or, c’est bien maintenant que la ventilation des heures doit être délibérée et votée dans cette instance. Ce travail délibératif, et son aboutissement, doivent nécessairement avoir lieu avant que les échelons administratifs supérieurs ne finalisent la première phase de la préparation de rentrée en mars avec les décisions de créations ou suppressions de postes.

Les personnels dans leur ensemble, les élus aux CA, doivent donc se saisir de toute cette période de préparation de rentrée pour faire reconnaître les besoins de leur établissement et du système éducatif, intervenir auprès des parents et avec eux.

Fabienne Bellin

Autres articles de la rubrique Budget et rentrée 2016

  • Vérifier son « État VS »
    L’État VS (ventilation du service) est le récapitulatif officiel du service d’enseignement. Il doit vous être soumis pour approbation et signature, avant transmission au rectorat, par le chef... Lire la suite (1er septembre)
  • Consignes de sécurité
    Après avoir publié conjointement le 29 juillet 2016, une « instruction relative aux mesures de sécurité dans les écoles et les établissements scolaires à la rentrée 2016 », les ministères de l’Éducation... Lire la suite (28 août)
  • Les enjeux de la rentrée 2016
    Dossier "Les enjeux de la rentrée 2016", extrait de l’US n°764 Des conditions de rentrée toujours dégradées Réforme du collège : résistance ! Programmes du collège - Devoirs de vacances Les enjeux... Lire la suite (25 août)
  • Concours - Toujours pas le plein
    Cette année encore, la session n’a pas permis de pourvoir l’ensemble des postes ouverts, ne permettant pas, par ailleurs, d’envisager la résorption de la précarité de nos métiers. Améliorer leur... Lire la suite (25 août)
  • Revalorisation - Un premier pas insuffisant
    Les discussions pour la mise en œuvre dans l’Éducation nationale des conclusions issues du cycle Fonction publique « PPCR » se poursuivent autour des questions de l’accès à la classe exceptionnelle et... Lire la suite (25 août)