Éditos

Rentrée en résistance

Comme à chaque rentrée, le plaisir de retrouver collègues et élèves est là, ainsi que la volonté de bien faire nos métiers. Mais le contexte si particulier de crainte des attentats, de surenchère sécuritaire à laquelle ils donnent lieu et d’entêtement à poursuivre des réformes qui, de la loi Travail à collège2016, vont à l’encontre de l’intérêt général, donne à cette dernière rentrée du quinquennat une coloration particulière. Il sera toujours temps de faire un bilan exhaustif de ce quinquennat mais, à cette rentrée, le SNES-FSU appelle les personnels à résister.

Résister, c’est commencer par réaffirmer que nous voulons être partie prenante d’évolutions aptes à faire entrer tous les élèves dans une culture commune émancipatrice. Le temps de l’éducation est long, nécessite bilans et analyses sérieux loin des raccourcis de la communication vide.

Résister, c’est réaffirmer notre professionnalité et refuser d’appliquer des dispositifs vides de sens, en particulier en collège alors que doit s’appliquer la réforme.

Résister, c’est donc aussi s’engager dans la grève dès le 8 septembre à l’appel de l’intersyndicale du second degré :

  1. pour l’ouverture de discussions pour une autre réforme du collège et dans l’immédiat la possibilité de ne pas mettre en œuvre les dispositifs de la réforme collège2016 ;
  2. pour un bilan du fonctionnement des lycées qui permette l’ouverture de discussions sur ses objectifs pour les jeunes ;
  3. pour l’amélioration des conditions de travail (ouverture de classes en particulier au lycée, crédits manuels en collège, vie sccolaire etc.) ;
  4. pour une meilleure revalorisation des salaires et des carrières.

Bonne rentrée à toutes et à tous, pour un service public d’éducation de qualité et ambitieux pour tous les jeunes !

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Solidarité Turquie
    Quand cesseront les purges qui affectent depuis le coup d’état avorté, près de 93000 employés du secteur public en Turquie ? A ce jour, on estime à 38300 le nombre de personnels de l’éducation... Lire la suite (22 novembre)
  • Second degré : à nous de jouer
    Le débat des présidentielles est bien mal engagé : côté gouvernement, une défense de la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans qui sonne davantage comme un slogan que comme le projet de société qu’il... Lire la suite (2 octobre)
  • L’urgence d’une Europe plus sociale
    Le Brexit ouvre une période de turbulences économiques et financières importantes pour le Royaume-Uni même si à terme, il est probable que ses relations économiques et commerciales avec les pays de... Lire la suite (25 juin)
  • Qui bloque ?
    L’insupportable discours des soutiens du gouvernement se développe autour deux axes : les organisations syndicales (et en premier lieu la CGT) qui appelleraient au blocage du pays seraient les... Lire la suite (29 mai)
  • 19 mai : grève et manifestations
    La France vit actuellement une situation surréaliste, dirigée par un gouvernement répétant en boucle que tout va mieux tandis que monte la colère sociale et que se déchire la majorité présidentielle.... Lire la suite (17 mai)