Communiqués

SNES-SNEP : Réforme du lycée : de premiers infléchissements mais les inquiétudes persistent.

Réforme du lycée : de premiers infléchissements
mais les inquiétudes persistent.

Le ministre a présenté aujourd’hui un point d’étape sur la réforme du lycée.
Le SNES et le SNEP prennent acte d’une inflexion générale du discours sur un certain nombre de points de blocage à mettre au crédit des pressions qu’ils ont exercées et des mobilisations. Par exemple, le ministre renonce à faire des 27 heures-élèves en seconde un préalable absolu, il assure que l’organisation semestrielle « ne modifiera pas le caractère hebdomadaire du travail des enseignants » et il affirme que la voie technologique sera conservée et que la « nouvelle organisation du lycée n’implique pas de réforme du baccalauréat ».

Cependant le discours du ministre contient encore des ambiguïtés et des incertitudes qui n’apaisent pas les inquiétudes des personnels :
- La définition des « enseignements généraux » et des « modules d’enseignements complémentaires » ne lèvent pas les craintes de dénaturation ou de disparition d’un certain nombre de disciplines qui participent grandement à la formation intellectuelle, culturelle et civique des lycéens : les Sciences économiques et sociales, les langues anciennes, les enseignements artistiques.
- Le ministre semble limiter, en seconde, le modulaire aux enseignements complémentaires, ce qui reste à confirmer. Qu’en sera-t-il pour le cycle terminal ?
- La question de la cohérence des parcours personnels n’est pas développée par le ministre. Le SNES et le SNEP rappellent que le renvoi à l’individu de la construction de la cohérence de son parcours scolaire présente un risque majeur des creusement des inégalités. L’introduction de modules d’orientation risque bien de ne pas y changer grand chose, particulièrement dans un contexte de diminution du nombre de Conseillers d’Orientation-psychologues.
- Comment concilier le cadre de l’architecture modulaire présentée par le ministre et, d’une part le maintien de la voie technologique - dont le ministre reconnaît qu’elle a joué un rôle important dans la démocratisation du lycée – et d’autre part celui du baccalauréat – examen national et premier grade universitaire ?

Si le ministre désire poursuivre les discussions sur le lycée, le SNES et le SNEP lui rappellent la nécessité d’un débat construit sur la durée avec l’ensemble de la profession. Seule une véritable concertation approfondie, ouverte et respectueuse avec les acteurs éducatifs peut permettre de « dessiner le nouveau lycée » qu’il appelle de ses vœux.
Enfin, le SNES et le SNEP rappellent au ministre qu’il n’y a pas des « enseignants du lycée » mais des enseignants en lycée qui sont d’abord des enseignants du second degré. Ainsi, la question de la nécessaire « revalorisation morale et matérielle » des enseignants doit concerner l’ensemble des personnels et elle ne peut pas être abordée uniquement au travers d’une discussion sur le lycée.

Le SNES et le SNEP poursuivent avec l’ensemble de la profession et leurs partenaires syndicaux et associatifs leur action de construction d’un débat public sur les réformes et les moyens que réclament le système éducatif et qui doivent permettre la relance de la démocratisation, la réussite de tous les élèves et la réalisation d’une formation ambitieuse.
Ils considèrent indispensable de poursuivre l’action revendicative, sous des formes qu’ils décideront avec leurs partenaires dans les jours à venir.
Ils rappellent qu’ils ont demandé une audience au ministre pour avoir des précisions sur son projet et pour porter leurs propositions.

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • Bilan du quinquennat
    En annonçant que l’engagement présidentiel de créer 60 000 postes dans l’Éducation est tenu, la ministre fait l’impasse sur bon nombre de questions et de réalités. Les 60 000 emplois budgétaires sont... Lire la suite (28 septembre)
  • Le SNES-FSU enquête sur la réforme du collège
    S’il est trop tôt pour faire un bilan des effets de la réforme collège 2016 sur les élèves, il est déjà possible de regarder comment les établissements se sont organisés avec les nouveaux horaires et les... Lire la suite (21 septembre)
  • Réforme de l’évaluation des enseignants
    Le ministère envisage de développer l’accompagnement individuel et collectif des personnels pour recentrer l’évaluation sur l’aide et le conseil et permettre les échanges de pratiques professionnelles.... Lire la suite (19 septembre)
  • Grève du second degré
    Quels que soient les propos de la Ministre de l’Éducation, les faits ne mentent pas : nous sommes loin d’une rentrée apaisée. Les personnels du second degré ont pu mesurer à l’occasion de la rentrée... Lire la suite (8 septembre)
  • Tous en grève le 8 septembre
    La rentrée 2016 devrait voir mise en œuvre la réforme du collège imposée par le gouvernement alors même qu’elle est toujours contestée par la majorité des personnels du second degré. Ces derniers qui ont... Lire la suite (30 août)

Mots-clés