US 736 du 7 décembre 2013

ST2S : quelle mise en oeuvre ?

La situation reste très inquiétante tant pour les enseignants que pour les
élèves. Le SNES-FSU multiplie les interventions et appelle à renseigner l’enquête
sur les activités interdisciplinaires et le projet technologique.

Depuis 2010, le SNES-FSU se mobilise pour
une autre réforme des séries technologiques.
La série ST2S remaniée et l’impact de celle-ci sur
le travail des enseignants STMS et des élèves
posent toujours problème : collègues certifiés de
STMS obligés d’enseigner en lycée professionnel, projet technologique en Terminale avec CCF
impactant le temps de formation et présence de
la biologie, AI non rémunérées en tant qu’épreuve
et présentant toujours les mêmes difficultés, programmes avec horaires amoindris, contenus trop
conceptuels et conditions pédagogiques différentes d’un établissement à un autre.

VISIBILITÉ ET LISIBILITÉ EN BAISSE

Par ailleurs, l’analyse des effectifs des enseigne-
ments d’exploration en Seconde et en Première
ST2S contredit l’inspection générale en matière
d’attractivité de la série :
« alors que 71 % des
élèves ayant fait l’option SMS en seconde en 2008
intégraient une première ST2S, ils ne sont plus que
43 % en 2011 »

(DEPP, rentrées 2008 à 2012).
En Seconde, le vivier et la possibilité pour
les élèves d’acquérir les premiers éléments
d’une culture médico-sociale pour l’entrée en Première ST2S sont perdus. Pourtant, dans ces
formations, les élèves ont besoin de temps supplémentaire pour s’imprégner des savoirs et
des exigences des secteurs sanitaire et social. La
série ST2S présente aussi moins de visibilité et
de lisibilité ; il faut faire la différence avec le
bac pro ASSP, en termes de contenus, de poursuites d’études et de finalité.

Le SNES-FSU multiplie les interventions :
audience auprès de la direction générale des
ressources humaines sur la question des mutations en LP, audience avec les conseils régionaux
et l’ARF pour montrer la nécessité de préparations publiques aux concours mais aussi de la
poursuite d’études en BTS, audience avec l’inspection générale pour faire le point sur les effectifs, la mise en œuvre des AI, du projet technologique, le devenir des Terminales ST2S, la
préparation aux concours.

Il est donc indispensable de renseigner l’enquête du SNES-FSU sur ces
questions en allant sur le site dans la
rubrique Enseignements technologiques, série ST2S.

C. Chalmin, Dominique Balducci

Autres articles de la rubrique US 736 du 7 décembre 2013