Sciences de la vie et de la terre (SVT)

SVT : projets de programmes cycle 3 & 4, inadmissible !

PNG - 1.4 ko

Les projets de programmes de cycle 3 & 4 ont été publiés, et seront bientôt mis en consultation par le ministère.

Avant même de découvrir la consultation lancée par le ministère, une constatation s’impose : ces programmes sont totalement inopérants.

Le programme de cycle 3 regroupe en 4 pages l’ensemble d’un "pôle" PC-SVT-Techno indifférencié, autour principalement de "compétences à construire" et secondairement de 3 "thématiques" reliant très artificiellement PC, SVT et Technologie (le SNES et de nombreuses associations de spécialistes affirment depuis longtemps les différences fondamentales de démarche entre les approches scientifiques et technologiques, même si des interactions fortes existent). Cerise sur le gâteau, l’introduction du programme cite en exemple l’EIST (enseignement intégré des sciences et technologie), expérimenté dans un petit nombre de collèges depuis presque 10 ans mais rejeté par une très grande majorité des enseignants de sciences et technologie (source : sondage SNES syndiqués/non syndiqués).

Celui de cycle 4 comporte 5 pages pour décrire l’ensemble des connaissances, compétences et démarches abordées en SVT dans les classes de la 5ème à la 3ème. Il est structuré autour de 3 principaux thèmes fortement inspirés des programmes de lycée, qui sont loin d’avoir fait l’unanimité. Cette structuration sembler porter une vision toujours plus anthropocentrée, voire utilitariste, des SVT : deux des trois principaux thèmes y font directement référence, « l’Homme dans son environnement » et « le corps humain et la santé ».
Encore plus problématique, la vision spiralaire au cours de ce cycle s’accompagne d’une importante latitude dans la construction de la progression « Chaque thème est abordé chaque année mais différentes programmations sur les trois années du cycle sont envisageables pour atteindre les objectifs visés. » : déjà expérimentée dans les programmes de 2005 et rapidement retirée, cette « souplesse » inutile engendre d’importants problèmes d’égalité de traitement des programmes aux élèves qui déménagent, et sont aussi source de difficultés pour les collègues.

Pour le cycle 3 comme pour le cycle 4, ces projets de programmes rédigés de façon extrêmement laconique, sans balisage annuel, sans précision de niveau de connaissances attendues, et qui semblent même encore plus chargés que les précédents, sont totalement incomplets pour que la profession puisse s’en emparer. Et ce n’est pas faute d’avoir interpellé CSP et ministère sur cette problématique que pressentions largement. Encore une fois, sous couvert d’une consultation officielle, le ministère fait en réalité une totale sourde oreille à l’immense majorité de la profession.

Ces projets vont être proposés prochainement à consultation par le ministère, mais les conditions dans lesquelles va s’effectuer celle-ci n’est pas acceptable : période de vacances, documents proposés totalement incomplets (nous savons de source officieuse que des documents complémentaires produits par le CSP existent et permettraient au moins une lecture critique constructive).
Du chemin reste à faire avant l’étude de ce projet en CSE et sa publication : il faudra utiliser tous les moyens possibles pour critiquer l’ensemble de ce programme extrêmement néfaste - mais aussi la réforme de structure du collège qui s’y attache.

Le secteur contenu du SNES va aussi élaborer un questionnaire interne que nous vous soumettrons prochainement.

Autres articles de la rubrique Sciences de la vie et de la terre (SVT)