Mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS)

Sécuriser les parcours de formation et d’insertion Accompagner chaque jeune le plus longtemps possible !

MISSION GENERALE D’INSERTION
(MGI)
Sécuriser les parcours de formation et d’insertion. Accompagner chaque jeune le plus longtemps possible !

La MGI donne la possibilité au service public éducatif d’étendre son champ d’action au delà de la formation initiale puisqu’il s’agit aussi d’accompagner les élèves durant la phase de transition qui les mène de l’école vers le monde du travail.
Elle permet de coordonner et réguler les parcours de formation et d’exercer une certaine forme de contrôle en évitant les sorties définitives et les tentations d’orientation systématique vers l’emploi et les dispositifs d’apprentissage.
Elle contribue à réduire les inégalités sociales en offrant aux jeunes les plus défavorisés qui risquent de quitter le système éducatif sans perspectives d’insertion la possibilité d’obtenir un diplôme et une qualification. Elle donne également aux familles les plus fragilisées des garanties concernant le respect du principe d’égalité de traitement et de neutralité. Elle a un rôle central dans le processus de sécurisation des parcours scolaires en permettant à chaque jeune de pouvoir à tout moment réintégrer la formation initiale et poursuivre ses études afin d’obtenir un diplôme et d’élever son niveau de qualification. l’élève inscrit dans une action de la MGI garde le statut scolaire ce qui lui offre la possibilité de reprendre ses études sans avoir recours à l’éducation récurrente.
La MGI sert aussi de lien entre l’école et les différents partenaires (régions, entreprises, missions locales, CFA, organismes de formation, services sociaux…) et renforce la cohérence des parcours de formation mis en place.
Il faut pouvoir accompagner chaque jeune le plus longtemps possible jusqu’à l’aboutissement du processus de formation et son entrée dans la vie professionnelle. On doit pour cela exiger que l’obligation du suivi de l’élève par l’éducation nationale ne soit plus limitée dans le temps mais conforme aux dispositions de l’article L122-2 du code de l’éducation : « Tout élève qui, à l’issue de la scolarité obligatoire, n’a pas atteint un niveau de formation reconnu doit pouvoir poursuivre des études afin d’atteindre un tel niveau. L’Etat prévoit les moyens nécessaires, dans l’exercice de ses compétences, à la prolongation de scolarité qui en découle. »

Pau marc REMY
Groupe MGI national

Autres articles de la rubrique Mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS)

  • la lutte contre le décrochage scolaire
    La MGI a pour objectif prioritaire de contribuer à réduire le nombre d’élèves risquant de quitter le système éducatif sans diplôme ni qualification. MISSION GENERALE D’INSERTION Priorité à la lutte... Lire la suite (Janvier 2009)
  • LA MGI au cœur des C.A dans les EPLE !
    Les élus du SNES sont présents et portent nos revendications au sein des EPLE notamment dans les conseils d’administration. A cette occasion, ils sont en mesure d’être tenu informés et de donner leur... Lire la suite (Juin 2008)