LV au lycée

Stages intensifs en LV : modèle de lettre

Modèle de lettre à adresser aux IPR et Recteurs

Les professeurs de langues vivantes du lycée...

Aux IPR de… et à M. le Recteur de l’Académie de…

Les professeurs de langues et leurs collègues du lycée… sont choqués par la nouvelle proposition du Ministre de l’Education Nationale les invitant à participer au renforcement de l’apprentissage des langues vivantes pendant les congés scolaires.

Nous avons conscience des difficultés rencontrées par les élèves ; cependant la solution envisagée ne nous semble pas adéquate. Comment peut-on apprendre une langue vivante en ne la pratiquant que deux heures par semaine ? Comment peut-on penser que quelques stages de remise à niveau pendant les vacances suffiraient à pallier les difficultés des élèves ?

Rien n’est envisagé pour favoriser l’apprentissage des langues étrangères en France, contrairement aux autres pays, pris si souvent en exemple : il est rare qu’un film soit diffusé en V.O à la télévision, le matériel audio-visuel est souvent vétuste et en nombre insuffisant… De plus, l’exposition des élèves en cours de langues s’est réduite comme une peau de chagrin au fil des années au point d’en arriver à 2h ou 2h30 par semaine avec des groupes de 30 à 35 élèves !

Avant d’instaurer des cours de soutien pendant les vacances il nous semble plus judicieux de procéder à une revalorisation des conditions de travail, à savoir :

- un horaire conséquent en LV (3 heures par élève, à tous les niveaux, comme le recommandent de nombreuses études)

- des groupes de LV permettant aux élèves d’avoir « une pratique orale intensive » (groupes de 15 élèves environ) et aux enseignants d’accomplir sereinement leurs missions.

Par cette lettre, nous refusons de participer à un tel dispositif.

Veuillez agréer, M. le Recteur, Mm et Mmes les Inspecteurs, l’assurance de nos salutations respectueuses.

Autres articles de la rubrique LV au lycée