Communiqués

Stagiaires : les pressions inadmissibles de l’administration.

Lors de sa rencontre avec le SNES, le Ministre s’était engagé à la tenue d’un groupe de travail pour tirer un bilan de la mise en place de sa réforme de la formation des maîtres. A ce jour, aucun calendrier n’a été transmis aux organisations syndicales, alors même que la situation des enseignants et CPE stagiaires s’aggrave de jour en jour.

Mis sous pression, les personnels d’encadrement du ministère font preuve de plus en plus de fébrilité enmultipliant les injonctions de toute sorte jusqu’à l’intolérable, tel ce courrier, révélé par France Inter mercredi matin, d’un inspecteur à une stagiaire l’incitant à démissionner.

Interrogé par des députés à l’Assemblée Nationale, le Ministre persiste à nier la réalité et n’hésite pas à mentir à la représentation nationale en affirmant que tout va bien : il vante la formation continue alors qu’elle est en réalité dans un état déplorable, contrairement à ce qu’il affirme, le Droit individiuel à la formation (DIF) n’a jamais été mis en place dans l’Éducation Nationale.

Les personnels stagiaires commencent à se mobiliser en se réunissant en assemblées générales. Le SNES qui continue son combat pour rétablir une réelle formation professionnelle et garantir une entrée dans le métier dans les meilleures conditions soutient ces initiatives. Il organisera le 20 octobre 2010 une journée nationale d’expression des stagiaires à travers tout le pays et réunira à Paris des représentants des académies pour témoigner de la situationet faire connaître au ministre les exigences des stagiaires et tuteurs.

Si le Ministre persiste à nier l’urgence et à ne pas entendre les revendications des personnels, le SNES prendra d’autres initiatives pour mobiliser les personnels et accentuer la pression.

Autres articles de la rubrique Communiqués