Autour du Jazz

Nouveautés Jazz février/mars 2015 (1)

« Standards & Avatars » Printemps des « standards ».

Un standard, c’est un éclat de la mémoire orale devenue référence internationale. Le standard fait partie de notre culture commune. Il peut aussi servir de madeleine tellement nous en avons le goût dans l’oreille. Il suscite en nous des réactions étranges.

Il faut savoir leur redonner une jeunesse en les bousculant tout en les aimant. La tradition exige un respect révolutionnaire.

David Chevalier, guitariste – qui utilise un peu trop à mon goût les ralentisseurs de sons – a construit un trio pour revisiter ces mélodies trop connues et qui transbahutent une grande part de souvenirs souvent partagés par toute une génération, sinon plusieurs. « Standards et avatars » en est le premier résultat. Le titre sonne bien et traduit à l’évidence le projet du guitariste : créer une autre manière d’entendre, en créant des avatars – des incarnations du dieu Vishnou dans la religion hindou devenu le synonyme de métamorphoses, transformations à partir d’un même matériau mais aussi mésaventures – de ces airs qui flottent dans nos têtes comme autant de points de repères.

Jazz : standars et avatars

Il arrive que les « dérives » des trois compères conduisent à quelques mésaventures mais aussi à quelques réussites. Sébastien Boisseau, contrebassiste exigeant capable de toutes les aventures, attentif à toutes les ouvertures et volontiers perdu dans des labyrinthes permet au guitariste de partir dans des directions qu’il n’avait pas prévues. Christophe Lavergne se sert de la batterie comme un instrument mélodique à part entière insistant sur le côté percussion pour enrichir le langage des deux autres. Il arrive que le trio dépasse l’addition des trois participants pour dessiner d’autres horizons. Il donne aussi envie d’aller réécouter d’autres manières de les jouer tout en se jouant de nos souvenirs… Il faudrait écrire sur chacun de ces « standards ». Il faudrait aussi se demander les raisons de ces choix. Faut-il y voir un dessein ou simplement le fait d’un hasard bien préparé ?

Une sonorité de guitare et de groupe, il faut aussi le dire, qui tient beaucoup à Pat Metheny et Paul Motian.

Nicolas Béniès.

« Standards & Avatars », David Chevalier, Cristal Records/Harmonia Mundi.

Le 3 avril le trio sera en concert à Nantes au Pannonica – un club à la programmation remarquable -, le 8 avril, Dijon, à La Vapeur, le 10 avril, Nevers, auditorium Jean Jaurès, le 11 avril Chalon sur Saône à L’arrosoir, le 20 juin, Paris, Maison de la Radio et le 27 juin, Besançon dans le cadre du festival Franche Comté, un festival toujours intéressant…

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • Mémoires vivantes
    Frémeaux et associés proposent un travail de mémoire - doublé du plaisir de l’écoute – à travers trois parutions récentes. « De Manhattan à Saint-Germain-des-Prés » fait traverser une décennie... Lire la suite (13 octobre)
  • « Dreams and Daggers »
    D’abord une pochette étrange de ce double album Mack Avenue, écrite à la main et au design inhabituel, création de la dame qui ne se contente pas de chanter. Original mais pas très lisible pour le... Lire la suite (7 octobre)
  • "Live in San Francisco" Giulia Valle trio
    Giulia Valle, contrebassiste, cheffe d’orchestre et compositeure, mène une carrière des deux côtés de l’Atlantique. De ce côté-ci, elle incarne le nouveau du jazz de Barcelone, de la Catalogne et... Lire la suite (16 juillet)
  • "More Powerful" George Colligan,
    Le pianiste George Colligan fait partie de ces musiciens nécessaires. Il synthétise une grande partie de l’art de ce piano illustré par Chick Corea, Herbie Hancock, McCoy Tyner pour l’énergie avec... Lire la suite (16 juillet)
  • « Thelonious Monk, Les Liaisons dangereuse 1960 »
    S’en souvient-on ? Dans la fin des années 1950, les réalisateurs français de films appelés « noirs » faisaient souvent appel à des groupes de jazz pour la musique de leur film. La collaboration la plus... Lire la suite (2 juillet)