Sécurité sociale

TVA sociale

L’augmentation de la TVA décidée par N. Sarkozy consiste à alléger les cotisations sociales pour les transférer sur la TVA ; celle-ci augmenterait alors de plusieurs points.

Le Snes et la FSU ont dénoncé l’injustice de la TVA et réclament la suppression des exonérations de cotisations qui n’ont pas fait la preuve de leur efficacité (et qui s’élèvent à 30 milliards d’euros). Cette nouvelle TVA est inacceptable.
Elle est d’abord Injuste, car pénalisant davantage les ménages modestes, qui consacrent une part plus importante de leurs revenus à la « consommation »,( Les 10% des ménages les plus pauvres consacrent 8% de leurs revenus à la TVA, les 10% les plus riches en consacrent 3.4%). Elle s’appliquera à tous les produits, importés ou pas (et ce ne sont pas 2 ou 3 points de TVA qui feraient d’elle une arme » antidélocalisation). L’effet sera négatif sur la consommation déjà en berne dans une période de récession. Elle diminue encore le rôle de l’entreprise dans la protection sociale, et qui peut croire que cet allègement de cotisations bénéficiera à l’emploi, aux salaires ou sera transformé en baisse de prix des produits français ? Cette baisse risque en fait d’aller directement dans la poche des actionnaires, confirmant que même à la veille d’une élection présidentielle, N.Sarkozy sert toujours ses riches amis du Fouquet’s et d’ailleurs.
La présidente du Medef Laurence a d’ailleurs déclaré que la TVA sociale n’était pas une faute mais « un avantage social", sans préciser pour qui !

Elizabeth Labaye

Autres articles de la rubrique Sécurité sociale

  • vers un nouveau partage des risques ?
    Le rapport 2008 de la Mission d’évaluation des comptes de la sécurité sociale explique qu’une « collaboration plus poussée entre l’assurance maladie obligatoire et les assurances complémentaires est... Lire la suite (Septembre 2008)