Actualité théâtrale

Saison 2014-2015.

Théâtre Jean Vilar Vitry-sur-Seine

Dimanche 5 octobre à 16h 30 (Séances pour scolaires le 6 octobre à 10h et 14h 30), dans le cadre du Festival de Marne :

"Vincent Malone+J-Mômes"

Qui est "Le roi des papas" ? Un papa rigolo et souverain qui use et abuse de son autorité et qui se comporte en star de la provocation.

Vincent Malone, hurluberlu joyeusement incorrect et "sale gosse" assumé, ne prend pas les enfants pour des idiots.

Théâtre : Théâtre Jean Vilar Vitry/Seine

Samedi 18 octobre à 20h 30, dans le cadre du Festival de Marne.

" Renan Luce " 1ère partie Pierre Lapointe.

Renan Luce revient au bout de quatre années d’absence. Auteur-compositeur-interprète, le chanteur breton est un merveilleux chroniqueur de nos vies.

Renan Luce a reçu de nombreuses récompenses, dont le Prix de l’Académie Charles-Cros.

En première partie, Pierre Lapointe affirme son goût pour la provocation douce, les musiques éclectiques et les mélodies accrocheuses.

Samedi 11 octobre à 21h

"Israel Galvàn " Flamenco.

Le flamenco d’Israël Galvan convaincra autant les puristes du genre que tous les autres passionnés de danse.

Fils de danseurs sévillans, cet enfant de la balle possède le don d’associer tradition et innovation.

La guitare d’Alfredo Lagos et le chant de de Fernando Terremoto répondent merveilleusement à la danse d’Israël Galvàn.

Vendredi 7, samedi 8 novembre à 21h et dimanche 9 novembre à 16h (représentation pour les scolaires le 7 novembre à 14h30).

"Faites la place !" Danse/création de la Compagnie Trafic de styles, direction artistique et chorégraphie Sébastien Lefrançois.

Dans un univers ouvrier aux aires de symphonie populaire, Sébastien Lefrançois dirige ses danseurs dans une pièce chorale à laquelle il apporte des touches du Hip-Hop, de cirque, de danse contemporaine et de burlesque.

Samedi 15, dimanche 16 novembre à 16h (représentations pour les scolaires les 17 et 18 novembre à 10h et 14h 30.) -Dans le cadre des "Théâtrales Charles Dullin".

"Peau d’Ane " Texte et mise en scène Jean-Michel Rabeux d’après Charles Perrault.

Le Roi veut épouser sa propre fille afin de respecter la promesse qu’il a faite à sa femme avant sa mort, de ne se remarier qu’avec une femme plus belle qu’elle.

Jean-Michel Rabeux propose une version totalement décalée de ce magnifique parcours initiatique.

Mardi 2 décembre à 20h (dans le cadre des théâtrales Charles Dullin)

"Martyr" Texte Marius von Mayenburg, Mise en scène Mathieu Roy.

Benjamin est un adolescent qui ne jure que par les Saintes Ecritures. La crise mystique qu’il traverse perturbe sa mère, ses camarades et bientôt le lycée tout entier.

Avec intelligence, férocité et humour, le duo Mayenburg/Mathieu Roy invite à une plongée vertigineuse dans les problématiques de l’adolescence et du fanatisme religieux.

Samedi 22 novembre à 21h (Théâtre-Création)

"La Imaginacion del Futuro " (Scènes d’Amérique latine) texte La Re-sentida, mise en scène Marco Layera. Spectacle en espagnol surtitré français.

Le 11 septembre 1973, Salvador Allende président socialiste démocratiquement élu prononce son dernier discours public. Il refuse de démissionner face à la Junte militaire d’Augusto Pinochet et annonce son suicide.

S’en suivront dix-sept années de dictature.

Dépassant l’admiration qu’elle lui porte, l’équipe La Re-sentida expose le mythe Allende et bouscule avec une frénésie suscitant à la fois le rire et l’horreur, la vision manichéenne des meilleurs et des pires années du Chili.

Mardi 25 novembre.

" Flavia Coelho+Che Sudaka " (Scènes d’Amérique latine) Worl Music Brésil/Colombie/Argentine.

Il suffit d’écouter chanter Flavia Coelho pour être convaincue qu’elle est une alchimiste.

Ses chansons sont un véritable carnet de voyage aux sonorités métissées.

Entre samba, Bossa Nova, mélodies obsédantes des musiques populaires du Nordeste brésilien, matinées de Reggae, tchatche virtuose du Ragamuffin ou pulsations des musiques africaines, la jeune Carioca ne choisit pas.

Vendredi 5 décembre à 21h.

" Café Zimmermann " Musique baroque / Création 2014 (Vivaldi, Zelenka, Bach, Heinichen)

Direction Céline Frisch et Pablo Valetti.

Créé en 1999, "Café Zimmermann" compte parmi les ensembles baroques les plus réputés en France et dans le reste de l’Europe.

Sous la conduite de la claveciniste Céline Frisch et du violoniste Pablo Valetti, l’ensemble regroupe des solistes qui s’attachent à faire revivre l’émulation artistique du XVIIIème siècle.

Dimanche 7 décembre à 16h (Représentations scolaires les 8 et 9 décembre à 10h et 14h 30)

"Courte longue vie au Grand Petit Roi" . Opéra et Marionnettes / création.

Musique Alexandros Markéas. Livret Philippe Dorin. Mise en scène et création de marionnettes : Neville Trnter (Stuffed Puppet Theater Amsterdam).

Une suite de courtes scènes de marionnettes racontent la vie d’un Roi maître chanteur cultivant la mauvaise foi pour mieux assujettir son peuple et son entourage.

Le dimanche 14 décembre à 16h. Cirque. " Pss, Pss…/ Secours populaire".

Par la compagnie " Baccala clown " de et avec Camilla Pessi et Simone Fassari. Mise en scène Louis Spagna.

Poétique, surréaliste, intime et infiniment drôle " Pss, Pss" est un spectacle pour petits et grands rêveurs, une performance hors du temps.

Sans un mot, deux clowns jongleurs, voltigeurs, acrobates géniaux nous offrent à voir un petit bijou de tendresse et de poésie.

Vendredi 19 décembre à 19h (Séances scolaires le 18 décembre à 10h et 14h 30 et le 19 à 14h 30)

Danse baroque / Création.

"La belle au bois dormant " Chorégraphie et mise en scène Béatrice Massin.

Béatrice Massin entreprend une relecture de " La belle au bois dormant ". Un voyage chorégraphique et musical ou le Belle s’endort chez Lully et se réveille chez Mozart. Sur le plateau, trois jeunes danseurs à l’énergie débordante.

Samedi 24 janvier à 21h. Chanson.

"Zebda"

1ère partie : "Karimouche"

Ils aiment faire la fête et leurs concerts sont à chaque fois une consécration de cet esprit, une réelle bouffée de plaisir et de bonheur simple.

Entre rap, slam et chanson, Karimouche revendique le mélange des genres. Sa gouaille et son énergie seront en première partie de Zebda.

Samedi 31 janvier à 20h 30. Festival Sons d’hiver. Entre blues et rock.

" Rodolphe Burger invite James Blood Ulmer"

Le chanteur guitariste Rodolphe Burger est aujourd’hui l’un des grands voyageurs du rock français.

Fondateur du groupe Kat Onoma au milieu des années 80, il se nourrit d’expériences les plus diverses et s’apparente à un monde sans cesse en invention.

Pour cette soirée, Rodolphe Burger propose une rencontre avec un vieil ami, James Blood Ulmer, un des dépositaires les plus réputés d’un blues authentique et bouleversant.

Vendredi 6 février à 21h. Musique –"Farce en un acte /Orchestre national d’Ile de France"

" L’occasion fait le larron " Direction Enrique Mazzola. Mise en espace Nicolas Briançon.

Le spectacle nous plonge sans l’univers de la farce que Rossini a adoré à certains moments de sa vie.

En 1812, en onze jours, il signe cette œuvre attachante, rôle, rebondissante, faite de quiproquos dans la pure tradition de le Commedia dell’arte.

Ce sera l’opéra le plus joué du vivant du compositeur.

Samedi 14 février à 19h (Séances scolaires les 12 et 13 février à 10h et 14h 30)

Théâtre / Création " Les cahiers de Rémi (I et II)" Texte et mise en scène Dominique Richard.

Grosse Patate, Rosemarie, Hubert autant de personnages de la saga des âges transitoires de Dominique Richard.

Rémi, le souffre-douleur, a grandi lui aussi. Ses différents cahiers révèlent les troubles du corps et la complexité de grandir.

Dominique Richard sait raconter l’adolescence comme personne !

Vendredi 6 et samedi 7 mars à 21h Dimanche 8 à 16h (Séance scolaire le 6 à 14h 30) Théâtre / Création.

"Grand-peur et misère du IIIème Reich" suivi de "Rumeurs ". Par la compagnie Le petit théâtre.

Textes Bertolt Brecht, Anne-Marie Collin

Mise en scène André Lonçin.

Ecrites entre 1935 et 1938, les scènes qui composent "Grand-peur et misère du IIIe Reich" dressent le portrait de la société allemande depuis l’avènement d’Hitler jusqu’aux prémices de la guerre.

Au cours d’un atelier-écriture avec des lycéens, Anne-Marie Collin écrit " Rumeurs ", une sorte de "Grand-peur .." de notre époque.

Samedi 14 mars à 21h – Danse / création.

" Le parlement des invisibles" Conception et chorégraphie Anne Collod.

Tantôt procession, carnaval, transe, possession, " Le parlement des invisibles" met en scène un dialogue dansé entre les vivants et les morts.

Accompagnés par un dispositif de projections d’images, les cinq danseurs s’appuient sur différents registres d’interprétation.

Samedi 21 mars à 16h (Spectacle proposé aux écoles maternelles et primaires en parcours du 18 au 24 mars.

" Tiens-toi droit"

Danse par la Compagnie Point-Virgule. Chorégraphie Claire Jenny.

Dans son nouvel opus " Tiens-toi droit " Claire Jenny s’inspire des jeux d’enfants à l’école et au-delà, comme autant de façons de tester les limites physiques du corps.

Des tourbillons qui tournent la tête jusqu’à perdre l’équilibre, des chutes de bonheur, des courses effrénées, des jeux de souffles…

Dimanche 29 mars à 17h 30. Hommage à Jérôme Bosch. Danse / création.

"B-Project " par cinq chorégraphes européens.

Depuis trois ans, le Centre de développement chorégraphique du Val- de –Marne élabore avec plusieurs partenaires européens un projet autour de l’œuvre du peintre Jérôme Bosch, à l’occasion du 500ème anniversaire de sa mort en 2016.

La britannique Claire Cunningham, l’italienne Giorgia Nardin, la française Maxence Rey, le néerlandais Jan Martens et l’autrichien Dante Murillo ont contribué à ce travail collectif

Mercredi 1er avril à 14h 30 (Séances scolaires les 2 et 3 avril à 10h et 14h 30)

" Tête haute " Théâtre.

Texte Joël Jouanneau. Mise en scène Cyril Teste.

Dans les couloirs du temps de Monde d’avant, un roi et une reine attendent le prince qui sera leur enfant.

Quand le prince apparaît, c’est une princesse dont une main est fermée comme un poing serré difficile à ouvrir. Tandis qu’à l’autre le pouce manque…

Le texte de Joël Jouanneau est un joyau taillé dans une langue amoureuse des sons et du sens.

Samedi 11 avril à 21h. Théâtre / Création.

"Animal(s)" Texte Eugène Labiche. Mise en scène Jean Boilot.

" La dame au petit chien " et " Un mouton à l’entresol" explorent un même motif : le parasite.

Dans la première pièce, Roquefavour, un jeune artiste endetté décide de s’offrir en gage à son créancier stupide.

Dans la seconde, Falingard, un pseudo-domestique se fait engager chez Fougallas pour profiter du logis du maître et mener de macabres expériences animales.

Vendredi 17 avril à 20h.

"Regard Ex/terne" Création in situ/Parvis du Théâtre. Performance chorégraphique.

Chorégraphie Andréya Ouamba.

Le chorégraphe congolais Andréya Ouamba interroge dans son travail, la place du corps dans l’espace urbain en transformation.

Ayant quitté son pays, le Congo Brazzaville, alors en proie à la guerre civile, il a trouvé depuis huit ans une terre d’accueil au Sénégal.

Samedi 18 avril à 20h 30. Le Point –Virgule fait sa tournée.

" Bérangère Krief + Plateau Stand-Up"

Quel est le point commun entre Joe Star et Jean d’Ormesson ?

Révélée au grand public pour son rôle de Marla dans la série de Canal + "Bref", Bérangère Krief est une bouffée d’oxygène.

Samedi 9 mai à 21h et dimanche 10 à 16h (Séance scolaire le 11 mai à 14h 30)

"100 miniatures " Théâtre musical / Création. Texte Philippe Minyana. Mise en scène Mireille Laroche.

Cent portraits reflètent la vie très ordinaire de gens ordinaires dans une petite ville de banlieue du nord de la France.

100 légendes de petites gens qui aiment, échangent, travaillent.

Portrait de gens, portrait d’une ville.

Vendredi 15 mai à 21h. Musique / création.

"Festival Claude Helffer" Direction musicale Javier Gonzàlez . Mise en scène Alexia Guiomar.

Ce concert s’articule autour d’œuvres de Pierre Boulez et Michael Jarrell, deux compositeurs très proches de Claude Helffer.

Le timbre du saxophone, de la clarinette basse, la coloration de la voix et la présence du danseur soulignent les dialogues de ces Soli tutti du XXème siècle.

Mercredi 20 mai à 15h 30 (Spectacle proposés aux classes maternelles du 19 au 22 mai) Danse.

"Globulus" chorégraphie Laurence Salvadori.

Sur le plateau, des scènes circulaires forment un espace, tel un système solaire.

Dans ce décor, une danseuse et un musicien racontent le grand cycle de la vie. : la naissance de la cellule et de l’univers, la vie de l’embryon, l’existence terrestre, la vie aquatique, végétale et animale.

Le samedi 30 mai à 11h (Spectacle proposé aux écoles maternelles du 26 mai au 2 juin)

"Morceaux en sucre" Fantaisie musicale.

Ecriture musicale, lutherie-machinerie, jeu Pascal Ayerbe.

Musicien autodidacte et multi instrumentiste, Pascal Ayerbe est une référence incontournable de la musique pour le jeune public.

Jeudi 4 juin à 20h

"Ainsi parlait Zarathoustra " Musique. Direction Ion Marin.

Richard Strauss dédie l’un de ses plus beaux poèmes symphoniques à Nietzsche, l’auteur de " Ainsi parlait Zarathoustra" et met en musique la lutte morale entre le bien et le mal que Zoroastre prônait dans sa doctrine.

La musique de Strauss procède du même élan énergique.

Vendredi 12 juin à 21h

"CCN- Ballet de Lorraine" danse. Chorégraphie William Forsythe. Création 1985.

Le Centre chorégraphique national – Ballet de Lorraine est un lieu de création et de recherche pour la danse, un espace d’expérimentations artistiques et d’envergure internationale.

Ce ballet fait dialoguer création contemporaine et grandes œuvres du répertoire. Ce sont celles de Willima Forsythe, Martha Graham et Merce Cunningham, véritable gourmandise pour les passionnés de la danse.

Théâtre Jean-Vilar Ville de Vitry-sur-Seine. 1, place Jean Vilar 94 400 Vitry-sur-Seine

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative 01 55 53 10 60

www.theatrejeanvilar.com

.

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Unwanted »
    L’auteur, chanteuse et chorégraphe de nationalité britannique, Dorothée Munyaneza, est originaire du Rwanda. Marquée par plusieurs films et documentaires sur le génocide rwandais et le viol des femmes... Lire la suite (23 octobre)
  • « La putain du dessus » Une pièce d’Antonis Tsipianitis
    « La putain du dessus » d’Antonis Tsipianitis, une pièce qui connaît un très grand succès en Grèce, retrace le destin d’une femme née dans une petite ville industrielle du nord-ouest du pays. Jeune,... Lire la suite (21 octobre)
  • « Pièce en plastique »
    Dans cette pièce écrite en 2015, Marius von Mayenburg met en scène une famille, bien installée socialement, dont il excelle à montrer les rêves avortés, les contradictions, les frustrations et le mal... Lire la suite (20 octobre)
  • « Le poète aveugle »
    Jan Lauwers appartient à une génération d’artistes reconnus dans toute l’Europe, qui réinvente une écriture où se mêlent théâtre, musique, installation et danse. C’est la première fois qu’il est invité à La... Lire la suite (20 octobre)
  • « Haskell Junction »
    C’est à l’occasion d’un voyage au Canada, où il découvre la ville de Stanstead installée sur la frontière canado-étasunienne que Renaud Cojo a l’idée de cette pièce. À l’heure où des migrants poussés par... Lire la suite (19 octobre)