Actualité théâtrale

Saison 2015-2016

Théâtre des Quartiers d’Ivry

"La double inconstance " (création) du 2 au 29 novembre

Texte de Marivaux.

Mise en scène Adel Hakim.

Le Prince veut épouser Silvia. Il la fait enlever et la met sous surveillance de Trivelin et de Flaminia. Mais Silvia aime Arlequin. Elle refuse de se soumettre à la volonté du Prince.

Se met alors en place un stratagème pour convaincre Silvia et Arlequin d’entrer dans le cercle du pouvoir.

Le couple initial va-t-il se défaire ? D’autres couples vont-ils apparaître ?

" Les femmes savantes "(création) du 4 au 31 janvier

Texte de Molière

Mise en scène Elisabeth Chailloux.

Dans la maison de Chrysale, grand bourgeois parisien, les femmes ont pris le pouvoir. Sa femme, sa sœur, sa fille se sont entichées de philosophie, de science, de poésie.

Elles veulent se détacher du rôle où l’on cantonne la femme, que les hommes leur ont assigné : s’occuper le maison, des enfants.

L’ordre de la famille est bouleversé.

Théâtre : TQI

"Il était une fois Germaine Tillion " Du 11 au 21 février

D’après "Il était une fois l’ethnographie", "Ravenbruck" "Les ennemis complémentaires" de Germaine Tillion.

Mise en scène Xavier Marchand.

Monter Germaine Tillion relève de la gageure puisque ses écrits n’ont aucune structure dramatique.

Séduit par la vivacité de la pensée, de l’écriture et du verbe de cette grande dame, Xavier Marchand s’y est cependant attelé.

En traversant les trois livres, il s’agit de mettre en scène la manière singulière qu’a Germaine Tillion de parler du monde et de l’analyser, de décrire les mécanismes oppresseurs.

Les 27 février et 5 mars, rendez-vous à l’Auditorium Antonin Artaud

"Un dimanche au cachot " samedi 27 février, à 16h.

D’après le roman de Patrick Chamoiseau, adaptation théâtrale José Pliya, mise en scène Serge Travouez.

Le choix de ce texte est symbolique. Il rend hommage à tous les oubliés de l’esclavage et à ceux qui souffrent aujourd’hui d’une autre forme de coercition et de négation.

" Une femme non réé ducable " samedi 5 mars à 16h.

Texte de Stefano Massini, mise en scène Maïa Sandoz.

La journaliste russe Anna Politkovskaïa était une icône de la presse indépendante russe. Elle a, toute sa vie, dénoncé la barbarie de l’armée russe et les conditions inhumaines des populations victimes de la guerre en Tchétchénie.

"L’Embranchement de Mugby " Du 9 au 12 mars.

D’après Charles Dickens

Mise en scène et scénographie Michaël Dusautoy.

Entre réalisme et fantastique, entre théâtre et cinéma, il s’agit de l’itinéraire d’un homme qui cherche à donner un sens à sa vie.

Sur un coup de tête, il débarque du train à trois heures du matin sur le quai de Mugby, nœud ferroviaire d’où il est possible d’aller partout…

Ayant lié connaissance avec le responsable de l’aiguillage et de sa fille, il décide de rester quelques jours sur place

AU STUDIO CASANOVA POUR UN ITINERAIRE BIS.

"Berliner Mauer : vestiges " Du 10 au 20 mars

Par le Birgit Ensemble –d’après des textes de Heiner Müller, Frédérick Taylor, Peter Handke, Wim Wenders, John Fitzgerald Kennedy, Ronald Reagan, Mikhail Gorbatchev…

Mise en scène Julie Bertin et Jade Herbulot.

Pourquoi l’histoire du Mur de Berlin ? Pour raconter la fin d’un monde et le début d’un autre, pour exprimer les peurs et les espoirs de notre époque.

Rejouer le Mur de Berlin revient au désir d’interroger artistiquement son héritage.

"L’adversaire " du 29 mars au 8 avril (Création)

Texte d’Emmanuel Carrère.

Mise en scène Frédéric Cherboeuf.

Le 9 janvier 1993, Jean-Claude Romand tue sa femme, ses enfants, ses parents avant de tenter de se donner la mort.

L’enquête révèle très vite qu’il n’était pas médecin comme il le prétendait et chose encore plus difficile à croire : c’est qu’il n’était rien d’autre.

Il mentait depuis dix-huit ans et ce mensonge ne recouvrait rien…

" Louise, elle est folle"

" Déplace le ciel"

Diptyque du 12 et 17 avril

Textes de Leslie Kaplan, Conception et jeu Frédérique Loliée et Elise Vigier.

Deux femmes parcourent les coursives du théâtre s’interrogent sur la folie de Louise, l’absente dont il est question.

Ces deux mêmes femmes se parlent. Elles échangent sur l’amour, la rupture, la recherche de l’être aimé. En fond, un téléviseur déverse son flot de clichés aussi obscènes qui risibles…

"La cerisaie " Du 9 mai au 5 juin

Texte d’Anton Tchekhov, mise en scène Yann-Joël Collin

Le dispositif scénique sera le théâtre lui-même. Yann-Joël Collin a voulu entraîner le public dans ce jeu de la perte des repères ou la séparation scène/salle s’abolit…

Les spectacles en tournée :

" La double in constance " Marivaux, mise en scène Adel Hakim :

Le 1er décembre, Le Salmanazar à Epernay – Le 4 décembre, Scène des 3 Ponts à Castelnaudary – Les 11 et 12 décembre, Salle Watteau Nogent sur seine – Le 17 décembre, Le Théâtre de Rungis.

" Les femmes savante s " Molière, mise en scène Elisabeth Chailloux.

Le 2 février, Espace Marcel Carné à Saint Michel sur Orge – 5 février, Salle des 3 ponts à Castelnaudary. –Du 1er au 4 mars Théâtre d’Angoulême – les 7 et 8 mars, Théâtre Jean Vilar à Vitry sur Seine.

Théâtre des Quartiers d’Ivry, 1 rue Simon Dereure

Studio Casanova, 69 avenue Danielle Casanova.

Auditorium Antonin Artaud –Bibliothèque médiathèque d’Ivry 152 avenue Danielle Casanova.

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) 01 43 90 11 11

www.theatre-quartiers-ivry.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)
  • « La danse de mort » d’August Strindberg .
    Dans une citadelle, sur une île de garnison, vivent reclus dans un décor gris un officier intègre et autoritaire et sa femme, Alice, une ancienne actrice qui a laissé derrière son passé et dont les... Lire la suite (13 octobre)
  • « La mort de Tintagiles »
    « La mort est une force extérieure qui empêche tout mouvement qui s’oppose à elle. L’amour est une force intérieure qui incite à agir contre la mort ». Le texte de Maurice Maeterlinck, conte initiatique... Lire la suite (10 octobre)
  • « Mme Klein »
    À Londres en 1934, Mélanie Klein, que l’on peut considérer comme l’une des premières psychanalystes pour enfant dans les années 1920, vient d’apprendre la mort de son fils Hans à Budapest. Naturalisée... Lire la suite (9 octobre)
  • « Non, c’est pas ça ! (Treplev Variations) »
    Ils sont trois sur scène, une femme et deux hommes, ils devaient être treize et jouer La mouette , mais l’un d’eux, le metteur en scène probablement, s’est suicidé. Ils ont décidé de continuer le... Lire la suite (7 octobre)