Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Gilles Vernet (France)

"Tout s’accélère" Sorti en salles le 20 avril 2016.

Gilles Vernet est un ex trader reconverti à l’enseignement, devenu instituteur dans le 19ème arrondissement de Paris. Cet homme qui vivait à deux cents à l’heure dans le monde de la finance et qui n’avait, en dehors de son travail, aucun moment à consacrer à personne, s’est retrouvé un jour face à un dilemme.

Continuer à courir le monde et laisser sa mère atteinte d’une maladie incurable mourir seule ou bien se reconvertir professionnellement et mener la vie sédentaire qui lui permettrait de l’accompagner dans ses derniers moments de vie ?

Alors qu’il abordait avec ses élèves de CM 2, le sujet de l’accélération du temps dans notre monde contemporain perpétuellement en course, il a été fasciné par le regard que des enfants de dix ans portaient sur le sujet et l’analyse qu’ils en faisaient.

Il a filmé les débats au sein de sa classe et il a soumis le résultat de ces discussions souvent surprenantes de maturité à des experts du sujet qui ont accepté d’apporter un éclairage de spécialistes en complément des réflexions spontanées des jeunes élèves et une réponse à la question récurrente : " A quel impératif obéit cette accélération alors même que des enfants de dix ans mettent en évidence ses limites ?" 

"Tout s’accélère " alterne de façon attendue, -mais le projet de Gilles Vernet n’était pas de faire une œuvre artistique !- les moments de réflexion des enfants, les entretiens avec les spécialistes (Nicolas Hulot, Etienne Klein directeur de recherche au CEA, Nicole Aubert psychologue et sociologue ou Hartmut Rosa auteur du livre " Accélération ") et des images bucolique d’une nature paisible contrastant avec celles filmées en accéléré, des fourmilières que sont devenues les grandes agglomérations.

Cinéma : tout s'accélère

Gilles Vernet a-t-il lui-même donné un exemple de sagesse ou de militantisme en troquant une activité professionnelle où la valeur de l’argent et la compétition rythmaient sa vie contre un poste de professeur des écoles dans un établissement du dix-neuvième arrondissement qui accueille des enfants issus de tous les horizons économiques et culturels ?

Son expérience professionnelle précédente le rend d’autant plus crédible pour s’entretenir avec ses élèves du phénomène global de l’accélération qui touche toutes les sphères sociales et nous emporte dans une spirale dont on ne peut mettre le sens en question.

La lucidité des enfants, l’optimisme qui se dégage de leurs propos, leur regard critique sur les mécanismes engagés, sur les enjeux économiques qui sont le moteur de la spirale sont autant d’encouragements pour l’avenir et si, aucun d’entre eux, individuellement, ne pourra enrayer l’engrenage diabolique mais désormais nécessaire, il leur restera plus tard des traces de ses débats qu’ils auront eus à dix ans pour être des citoyens lucides et des électeurs responsables.

" Tout s’accélère " devrait être vu par le plus grand nombre d’enfants pour alimenter des discussions, des débats, donner lieu à des échanges qui ne pourront être que productifs.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • "La cigale, le corbeau et les poulets"
    Début 2009, des balles de 9mm accompagnées de lettres de menace parviennent à différents hommes politiques en place ainsi qu’au Président de le République de l’époque, Nicolas Sarkozy. Les lettres sont... Lire la suite (14 janvier)
  • "Fleur de tonnerre"
    Née en 1803 au sein d’une famille de cultivateurs aux revenus modestes, Héléne Gegado deviendra une des plus grandes empoisonneuses de tous le temps avec, à son terrible actif, l’assassinat de vingt... Lire la suite (13 janvier)
  • "Corniche Kennedy"
    Depuis la terrasse de la villa du riche quartier de la Corniche où elle vit avec ses parents, la lycéenne Suzanne observe et photographie un groupe de jeunes gens qui, depuis les hauts rochers de... Lire la suite (13 janvier)
  • "Jamais contente"
    Si Aurore redouble sa classe de cinquième, ce n’est pas qu’elle manque des moyens qui lui permettraient de réussir sa scolarité mais c’est parce qu’elle est rentrée dans une spirale négative qui a fait... Lire la suite (10 janvier)
  • "Vivere"
    Pendant huit ans, de 2001 à 2009, Judith Abitbol est allée filmer une octogénaire, Ede Bartolozzi, dans son village en Italie. Huit années au fil desquelles une lente détérioration physique et... Lire la suite (9 janvier)