Actualité théâtrale

Au Théâtre de la Cité internationale

"Un catalogue de Grand Magasin" du 4 au 22 février 2013

Micro rétrospective des créations de la Compagnie "Grand Magasin"

Entre le 4 et le 22 février, le Théâtre de la Cité internationale propose quatre spectacles de la compagnie "Grand Magasin" qui seront l’occasion de mesurer, depuis ses premiers spectacles au début des années 1980, l’évolution du travail de ce duo détonant (parfois trio avec Bettina Atala, parfois bien plus nombreux encore) formé à la base, de ses deux fondateurs, François Hiffler et Pascale Murtin.
L’objectif de cette compagnie est de construire des spectacles "dans le plus simple appareil", des spectacles qui prendraient de la distance avec les éléments habituels de la scène, danse, théâtre et qui interrogent ce qui reste sur le plateau quand on a tout retiré : c’est-à-dire le langage.

JPEG - 14.8 ko

"Qui proposera de montrer plusieurs spectacles de Grand Magasin ?" avait interrogé un journaliste. La directrice du Théâtre de la Cité internationale a relevé le défi.
Il y aura, au programme, une pièce nouvelle, une autre qui a cinq ans et d’autres choses plus anciennes.
L’ensemble de cette micro rétrospective propose des formes et des formats très contrastés.
"Mordre la poussière" qui se donnera les jeudi 7 et vendredi 8 février, puis les jeudi 21 et vendredi 22 à 20h, est une pièce qui nécessite beaucoup de monde sur le plateau.

Pour "Bilan de compétence", samedi 16 février à 20h, chacun des participants est intervenu dans la conception du texte en racontant l’histoire de sa propre voix.

"La vie de Paolo Uccelo", lundi 4 et mardi 5 février, puis lundi 18 et mardi 19 février à 20h est un duo, format récurrent de la troupe.

"25 chansons trop courtes", samedi 9 février à 20h est un tour de chant minimal de Pascale Murtin accompagnée de quelques complices.

A la périphérie de cette rétrospective, plusieurs manifestations ou rencontres :

Une visite performance le 13 février à 19h30 au Louvre devant le tableau "La bataille de San Romano" de Paolo Uccello (billet couplé spectacle-conférence, 13 €. Inscription auprès de anouk.peytavin@theatredelacité.com)

Le 12 février, à l’issue de la représentation de "La vie de Paolo Ucello" Rencontre avec Grand Magasin, entrée libre.

Au printemps 2013 "Grand Magasin" s’infiltrera dans les formats du MAC/VAL pour y inventer des manières décalées de raconter les espaces et les usages du Musée à travers des ateliers, des performances et des conférences.

Les 20 et 21 avril, Laboratoire-Atelier adulte (dates sous réserve)

Samedi 18 mai, "25 chansons trop courtes et quelques-unes plus longues" un concert de Pascale Murtin dans le cadre de "La Nuit des musées".

Théâtre de la Cité internationale
17 boulevard Jourdan 75 014 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) 01 43 13 50 50
www.theatredelacite.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)
  • « La danse de mort » d’August Strindberg .
    Dans une citadelle, sur une île de garnison, vivent reclus dans un décor gris un officier intègre et autoritaire et sa femme, Alice, une ancienne actrice qui a laissé derrière son passé et dont les... Lire la suite (13 octobre)
  • « La mort de Tintagiles »
    « La mort est une force extérieure qui empêche tout mouvement qui s’oppose à elle. L’amour est une force intérieure qui incite à agir contre la mort ». Le texte de Maurice Maeterlinck, conte initiatique... Lire la suite (10 octobre)
  • « Mme Klein »
    À Londres en 1934, Mélanie Klein, que l’on peut considérer comme l’une des premières psychanalystes pour enfant dans les années 1920, vient d’apprendre la mort de son fils Hans à Budapest. Naturalisée... Lire la suite (9 octobre)
  • « Non, c’est pas ça ! (Treplev Variations) »
    Ils sont trois sur scène, une femme et deux hommes, ils devaient être treize et jouer La mouette , mais l’un d’eux, le metteur en scène probablement, s’est suicidé. Ils ont décidé de continuer le... Lire la suite (7 octobre)