Des syndicats membres de la première fédération de l’Éducation : la FSU

Un syndicalisme unitaire, démocratique indépendant et pluraliste

La Fédération promeut un syndicalisme unitaire, démocratique, indépendant, et pluraliste, au service des aspirations et des revendications des personnels qu’elle regroupe. Elle œuvre en faveur de choix éducatifs, économiques et sociaux de justice, d’égalité, de solidarité, de laïcité et de démocratie. Elle contribue à la défense et à la promotion des Droits de l’Homme. Elle favorise le développement du rôle et de la place des femmes dans la société. Elle agit pour ces objectifs en France, en Europe et dans le monde. Elle favorise la coopération et la solidarité syndicales internationales, notamment avec les pays les plus pauvres.
La Fédération donne la primauté au dialogue et à l’écoute mutuelle. Elle a en permanence le souci de débattre avec l’ensemble des personnels, de défendre avec force leurs revendications et d’élaborer des propositions afin de construire des alternatives aux politiques actuelles. Elle associe l’ensemble des syndiqués au débat et à la vie de la Fédération. Ainsi, elle favorise l’émergence d’un véritable point de vue fédéral dans lequel chacun peut se reconnaître.
La FSU a pour objectif de promouvoir :
• l’étude et la défense des intérêts matériels et moraux des personnels actifs et retraités ;
• l’entente et le rapprochement des diverses catégories.
La FSU défend les valeurs de démocratie, de laïcité dans tous leurs aspects et toutes leurs dimensions, de justice, d’égalité, de solidarité.
La FSU œuvre :
• à la démocratisation du système éducatif afin de garantir la réussite de tous les jeunes de la maternelle à l’université, la recherche comme la formation permanente devant être au cœur de ces enjeux ;
• au renforcement, au développement et à la défense du rôle de la Fonction publique et des services publics qui jouent un rôle majeur de cohésion sociale et d’égalité entre les citoyens ;
• à une réelle politique sociale, garantissant une protection sociale de haut niveau pour tous ; à une politique ambitieuse des salaires, des pensions et de l’emploi ;
• à la préservation des libertés individuelles et collectives en France et dans le monde, pour les droits et libertés, les Droits de l’Homme, la paix et le désarmement, contre les exclusions, le racisme, la xénophobie, le sexisme et les discriminations de toute nature ;
• à la prise en compte de questions de société majeures comme le développement durable, la lutte pour le respect et l’extension des droits syndicaux, des garanties et libertés professionnelles, des droits sociaux ;
• à la recherche de convergences avec les autres organisations syndicales pour échanger, débattre et mener des actions unitaires ;
• au partenariat avec le mouvement associatif afin de créer des espaces d’échanges, de réflexion et élaborer des initiatives communes.

Autres articles de la rubrique Des syndicats membres de la première fédération de l’Éducation : la FSU